Annonces
Annonces
» » » Session sur l’Afrique du G7: Macky Sall...

Session sur l’Afrique du G7: Macky Sall  revient sur les flux financiers illicites…

Le président Macky Sall a pris part ce lundi 8 juin 2015 à la session sur l’Afrique du G7. Il a été accueilli à son arrivée au château D’Elmau en Allemagne où se tient le sommet du G7 par la Chancelière Angela Merkel.

Dans son allocution, faite devant les dirigeants du G7, le président Macky Sall a abordé plusieurs questions qui constituent autant d’obstacles qui bloquent le développement de l’Afrique et préconisé des recommandations fortes pour leur prise en charge effective et efficace.

Dans son allocution, le président Macky Sall est longuement revenu sur les flux financiers illicites et leurs corollaires que sont la corruption, la fraude et les évasions fiscales. Il a préconisé  la prise de mesures fortes pour lutter efficacement contre ce fléau qui cause un préjudice inestimable au continent. En effet, environ 60 milliards de dollars sortent illégalement de l’Afrique chaque année.

La lutte contre les flux financiers

Ce qui représente plus que le montant total annuel de l’aide au développement alloué au continent et équivaut au total des transferts des émigrés vers l’Afrique. Dès lors, le développement du continent africain passe aussi, selon le Président Macky Sall, par une lutte efficace contre l’évasion fiscale et les flux financiers illégaux.

C’est pourquoi, le Président de la République a renouvelé son soutien pour l’initiative de partenariat États- unis/ Afrique contre les flux financiers illégaux dont le groupe de travail se réunira prochainement à Dakar.

Le chef de l’État sénégalais a également lancé un appel pressant pour l’adhésion de tous les membres du G7 et du G20 à la nouvelle plateforme mondiale de partenariat avec l’Afrique qui sera lancée en octobre à Dakar avec comme priorité le commerce, l’investissement et l’aide basée sur la transparence.

Infrastructures et Industries minières

Abordant la question des infrastructures, le président de la République a fait un vibrant plaidoyer en faveur de la mobilisation des ressources pour le financement des projets d’infrastructures prioritaires défini dans le cadre du Nepad à travers le PIDA.

Le président Macky Sall a, en outre, évoqué devant les dirigeants du G7 la question de l’industrie minière et pétrolière et a prôné la mise en place d’un système de répartition des ressources plus équitable tenant en compte l’intérêt investisseurs tout garantissant ceux des pays producteurs. Le chef de l’État a à ce sujet, souligné le caractère déséquilibré des contrats miniers de façon générale et lancé un appel pour que les pays producteurs soient soutenus en matière d’expertise dans la négociation des contrats miniers.

Le coût de l’énergie en Afrique

Le président Macky Sall a aussi abordé, devant la Chancelière allemande et ses hôtes membres du G7, la question du coût de l’énergie dont la cherté en Afrique constitue un facteur bloquant. En effet, l’Afrique est le continent où l’énergie est la plus chère au monde. Ce qui constitue une limite en matière d’investissement et de coût de production pour ce continent qui vise à atteindre le développement économique et social. Le Président Macky Sall a dès lors lancé un appel à la mobilisation des partenaires pour aider l’Afrique à faire face à cette question cruciale y compris par le biais de contrats de partenariats publics- privés (PPP).

À la fin de la session, le président Macky  Sall a tenu des entretiens bilatéraux avec des chefs d’États et de gouvernements, dont la Chancelière allemande Angela Merkel. Le président Macky Sall a quitté l’Allemagne ce lundi 8 juin en fin de soirée pour Dakar.

Annonces
Annonces

7 commentaires

  • Bine Ak Fitt
    09/06/2015 05:04

    Notre président est vraiment naïf de penser que c'est en quémandant ce qui nous revient de droit aux près de ceux là même qui nous exploitent qu'il résoudra nos problèmes. Il nous faut d'autres partenaires stratégiques ( chine, Inde, Russie etc) comme la si bien fait l'Angola qui vit une économie à gonflé voile… ils ne nous aiderons jamais à nous développer. .. apparemment seul Macky SALL n'a pas compris qui sont vraiment ces gens là

  • le rebel
    09/06/2015 06:00

    Ces Etats donc tu parlent ne sont aussi la que pour leur interet . L'ideal serait un renforcement des Rapports avec les pays africains sans une main mise occidentale. Le President a certes une volonte mais le pays est trop depends de la france … Un mal a eradique

  • kit
    09/06/2015 08:22

    Ses quoi sa

  • Bon citoyen
    09/06/2015 10:02

    charlie sall n,a rien compris,il est trop nul

  • Meuzpeulh
    09/06/2015 12:38

    C vous qui ne comprenez rien du tout est ce k vs avez bien lu ce kil a dit.Toute l'Afrique a des richesses mais cretaines idees anterieurs qui ns bloquent tjrs .

  • idrissa
    09/06/2015 15:14

    Mercie meuzpeul

  • DIP man la way
    11/06/2015 09:35

    j'aime bian angela Merkel "cey djeguen diou meune goor.outéga ak goor yi sathieu ak wakh rek laniouy deff"ils n travail pa "sngal sou amone président bou djiguen tou changera wahouma aida ndiongou nakk ,kone elle va prendre l budget du sngal pur acheter des cuillères et des bols an or

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL