Annonces
Annonces
» » » » Serigne Mbaye Thiam: Les jours de grève ne...

Serigne Mbaye Thiam: Les jours de grève ne seront plus payés à partir de la fin de ce mois

Le gouvernement va commencer à partir de la fin du mois de mai 2016 a décompter les jours de grève et à les défalquer des salaires des enseignants. Selon le ministre de l’éducation nationale, Serigne Mbaye Thiam, ce n’est pas une sanction que prend le gouvernement, mais une application stricte de la loi. Le non-paiement des jours de grève est une disposition prévue par la loi.

L’État n’est pas dans une posture de menace ou de radiation. Mais, rappelle Serigne Mbaye Thiam, à chaque étape le gouvernement appréciera. La décision forte qui va entrer en vigueur dès cette fin du mois, c’est que les jours de grève ne seront plus payés.

« (…) Le non-paiement des jours de grève est légal, ce n’est pas une sanction. C’est la loi qui reconnait le droit de grève et qui dispose aussi que les jours de grève ne doivent pas être payés. Le gouvernement a décidé qu’à la fin de ce mois de mai, les jours de grève observés depuis le début de l’année scolaire seront décomptés sur les salaires. Nous avons demandé aux Inspecteurs d’académie et aux chefs d’établissement de notifier à chaque enseignant le nombre de jours non travaillé qui a été décompté, pour éviter toute contestation possible », a dit Serigne Mbaye Thiam dans les colonnes de Le Populaire.

Annonces
Annonces

12 commentaires

  • Mouhamadou
    26/05/2016 10:45

    Ils sont incapables d’honorer leurs engagements ils essaient de divertir les populations mais sachez que le monde a changé on est plus dans les années 80 ou 90

  • iba seye
    26/05/2016 10:53

    C tres bien monsieur le ministre

  • ya n’a mar
    26/05/2016 12:34

    bolen demoule diangaledji ken doulen feyati yen degeune yabateh sah.yenn greve reck greve reck melni gnou amai faibarou classe.dafa doy way ahhh

  • leuz
    26/05/2016 12:57

    les gars yen Hana moussouléne togg ci banc école

  • layma
    26/05/2016 13:26

    Il était temps le salaire n est il pas quelque part un échange d’un travail excité. Gardez nous nos impôts pour des gens capables de s’occuper de nos héritiers et héritières

  • niokor ndiaye
    26/05/2016 14:08

    moi je suis enseignant et suis pret a continuer la greve et la rétention des notes. il y a des chomeurs qui s’en sortent non. Ce con de ministre n’est pas éternel. WADE était tres fort. Ou est son fils aujourd’hui?

  • izi
    26/05/2016 14:09

    de toute faon .il vont mettre cet argent dans leurs poches. o lieu de l donner o populations

  • Anonyme
    26/05/2016 14:39

    il faut ngocier mo gueune bou ngne ko dagu mba douniou changer stratgie nieu classe tok bania df cour wakhtane lne rk.

  • amadou ba
    26/05/2016 15:16

    l minstr pt prendr ts les salair des enseignan nou feron jamais une marche en arriere nous allons jusko bout car l peupl enseignant a nen marre d ce gouvrernma ki n respect jamais ces engagema ki npense jamai lavenir des enfants .Toutes les structure snt paralyses comm la sant ?education ki sont les sources d dvloppma ?un pays .Ici au sngal tel nest pa l cas tous les enfants des ministre sont ?exterieur pour pousuivre leurs etudes en vain ce sont des enfant des agriculteurs ,eleveurs ,pecheur ki subissent le sort .

  • amadou ba
    26/05/2016 15:20

    Nous ne ferrons jamais une marche en arriere ilna prendre tout lesalaire c son problme.

  • Gie-Joe
    26/05/2016 20:24

    allez vous faire foutre paie les enseignants d’abord pour qu’il puisse retourné dans les classe band de dinde que vous êtes .

  • diangue
    26/05/2016 21:49

    Monsieur le ministre y’a la santé qui est en grève et personne n’a défalqué leurs salaires pourquoi y’a que les enseignants qu’on coupe leurs salaires. C’est les enseignants qui entre a 8 heure sur tout les fonctionnaires s’ils s’absentent ça se voie de grâce respecter vos engagements au lieu de faire des menaces.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL