Annonces
Annonces
» » » » » Serigne Fallou Mbacké Aby fustige la laïcité...

Serigne Fallou Mbacké Aby fustige la laïcité et prône les valeurs islamiques

2017-05-21T14:31:12+00:000 Partages

A l’occasion du mois béni de Ramadan, Serigne Fallou Mbacké Ibn Serigne Cheikh Aby, revient sur le sens de la foi et recommande le respect strict de la place accordée au Créateur, dans Son Unicité, Sa Grandeur et sa Puissance. « Seul Dieu détient la Force et il est le Seul Maitre du Trône et de la Royauté. Quiconque détient un pouvoir doit savoir que c’est une portion insignifiante face à l’Etendue et l’Immensité du Pouvoir divin », soutient-il.

« Dieu est Notre Seul et Unique Créateur. Toutes les religions se réclament de Lui, toutes les confréries convergent vers Lui. Nous devons profiter de ce moment de dévotion pour demander pardon à Allah, prier beaucoup, jeûner correctement, lire le Coran, les khassidas et faire du bien », recommande Serigne Fallou Mbacké Ibn Serigne Cheikh Aby.

Selon lui, il ne faut jamais confondre Dieu à autrui. Aucun être humain, si puissant soit-il, ne peut être qu’un mortel ou une créature du Sublime. « Nous devons faire attention aux pratiques associatives, en laissant à Dieu Tous Ses Attributs. Il faut que nos autorités prennent leurs responsabilités, en rejetant la laïcité qui relève d’une importation et qui est en porte à faux avec nos réalités religieuses et socioculturelles. Au nom de la laïcité, nous recopions tout. Même notre justice, notre droit et nos tribunaux sont une pâle copie de l’occident », plaide le jeune Mbacké-Mbacké.

Et Serigne Fallou Mbacké de déplorer que dans l’enseignement, nos grands hommes qui font notre fierté ne sont pas enseignés. Au contraire, on nous apprend les Napoléon, les Bismarck et autres héros occidentaux.

« Est-ce que les héros africains sont enseignés en Europe ? Certainement non. Cela ne leur frôle même pas l’esprit. Il nous faut une réhabilitation de la personnalité africaine, de nos grands hommes et leur valorisation dans notre cosmogonie, notre espace public. L’Islam, c’est une foi sincère en Dieu et un comportement de tous les jours qui cadre avec les recommandations de Dieu et de son prophète. Tous les pays qui se respectent se sont développés à partir de leur génie culturel. Les exemples de la Chine, du Japon, de l’Inde, de l’Iran et de la Corée sont suffisamment éloquents pour attester de la véracité de nos propos. A l’inverse, aucun pays ne s’est développé en singeant la culture d’autrui dans l’ignorance de ses langues et de ses valeurs à la fois sociologiques et axiologiques », plaide le Guide révolutionnaire.

In fine, le marabout-politicien est d’avis qu’il faut donc opérer « une double mutation à travers un mouvement de retour vers Dieu d’abord, Notre Seul et Unique Créateur et ensuite vers nous-mêmes. Le ramadan est un mois béni, de dévotion et de repentir, un moment d’introspection ».

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL