Annonces
Annonces
» » » » » Scandale à la Cour d’appel de Dakar : Sept...

Scandale à la Cour d’appel de Dakar : Sept personnes arrêtées

2017-09-13T15:14:30+00:0092 Partages

L’affaire de trafic d’ordres de mise en liberté qui secoue la Cour d’appel de Dakar fait toujours parler d’elle. L’enquête ouverte par le parquet risque de faire tomber des têtes insoupçonnées. Sept (7) personnes ont, pour l’instant été arrêtées et placées en détention. Il s’agit de Lamine Diagne, Lala Ndiaye Issaka Lakone, Safietou Sow, entre autres. Ils sont sous le régime de «retour de parquet ». Ils connaitront, pour certains, leur sort ce mercredi, indique le quotidien Walfadjiri.

A l’origine de cette histoire qui a installé un malaise au temple de Thémis, les juges d’appel qui ont constaté des libérations massives de personnes écrouées et pas encore jugées. Au moins 30 cas sont dénombrés. Certains d’entre ces détenus libérés, sans procès, ont été incarcérés à la Maison d’arrêt de Rebeuss, d’autres dans les huit établissements pénitentiaires de la capitale.

Le cerveau présumé de ce trafic est le nommé Lamine Diagne, un agent de l’administration de la Cour d’appel, parti à la retraite depuis quelques années mais qui a été maintenu au sein de la juridiction. Des gorges profondes, révèle qu’il monnayait ces fameux ordre de mise en liberté, à raison de 250.000 F Cfa, l’unité.

Annonces
Annonces

4 commentaires

  • Ndiaye
    13/09/2017 15:31

    Wa deuk bi, on va où? C’est inadmissible, corruption à tout va, ana éthique, ana morale, ana diom ana ragal yala. Si on ne change pas on ira droit au mur.

  • Yass
    13/09/2017 16:46

    J’espère que ce problème permettra de remettre à la surface des centaines voir millier de dossiers qui sont bloqués intentionnellement à la cour d’appel par le biais de travailleurs véreux depuis la plus haute sphère. Des gens attendent que leurs dossiers soient enrôlés et ceci depuis bientôt dix années pour certains. Que la justice D’ALLAH soit faite.

  • Fall
    13/09/2017 19:47

    Il faut mettre les hommes qu’il faut aux places qu’il faut. Au tribunal de Dakar tout le monde est maître même les gendarmes détachés jouent a ce jeux. Toutes les autorités judiciaires sont complices des dysfonctionnements notés au sein de la justice

  • Doywar
    14/09/2017 02:22

    Il faut sévir. Un pays pourrit par sa Justice.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL