Les plus populaires

 

Lecteurs en ligne

Une info ? 
 

221 33 823 43 43

Annonces
Annonces
» » » » Samedi soir, 22 heures, Londres bascule dans la...

Samedi soir, 22 heures, Londres bascule dans la terreur

2017-06-04T01:15:19+00:0092 Partages

Londres (AFP) – C’était un samedi soir comme les autres lorsque Londres basculé dans la terreur, à London Bridge, où une camionnette a fauché des piétons, et à Borough Market, où la police a fait état d’agressions au couteau.

Stations de métro et rue fermées, fêtards enfermés dans les bars et restaurants, voitures de police passant toutes sirènes hurlantes : ces deux sites touristiques et festifs du centre de la capitale britannique sont passés de la fête au cauchemar peu après 22H00 samedi.

C’est le moment où une camionnette blanche a, selon un scénario rappelant des attaques terroristes survenues ces derniers mois à travers l’Europe, foncé dans la foule sur le pont de London Bridge, faisant plusieurs blessés, sans qu’on ne connaisse encore la gravité de leur état.

« J’ai vu une camionnette rouler en zigzag en tentant de faucher un maximum de personnes. Les gens essayaient d’échapper à la course du véhicule. J’ai ensuite essayé d’aider les blessés, des jeunes essentiellement », a raconté un témoin Alessandro, à la BBC.

« C’est une attaque terroriste, j’en suis sûr. J’ai vu une camionnette heurter la rambarde de London Bridge, puis un homme sortir avec un couteau pour se diriger vers un bar », a déclaré Dee, une habitante de Londres de 26 ans à l’AFP.

Plusieurs autres témoins ont fait état d’un ou de plusieurs hommes armés de couteaux, descendant de la camionnette accidentée pour poignarder des gens au hasard.

La police a confirmé peu après qu’elle enquêtait sur des informations selon lesquelles des passants ont été agressés au couteau à Borough Market, célèbre marché situé non loin du pont, sur la rive sud de Londres.

– Coups de feu –

« Des coups de feu ont été tirés » à la suite de l’incident à Borough Market, a indiqué la police.

Des vidéos partagées sur les réseaux sociaux montraient la police entrer dans des bars et des restaurants pour sommer les clients de se coucher sous les tables.

« Je suis venu voir ce qui se passe et je suis tombé sur un chef cuisinier qui avait du sang sur l’épaule. Il était sous le choc. Il m’a dit que trois personnes avaient attaqué son restaurant avec des couteaux et des machettes », a rapporté à l’AFP Gerard Kavanar, 46 ans, qui habite dans le quartier.

Scotland Yard a également fait état d’un « troisième incident », à Vauxhall, au sud de la capitale.

Des nombreuses voitures de police filaient à toute allure sirènes hurlantes dans le quartier où se trouve notamment le siège du MI6 (renseignement extérieur).

Au Eagle London, un pub du quartier, un employé a dit à l’AFP n’avoir rien vu de spécial mais que la sécurité de l’établissement était renforcée en raison de l’alerte.

Devant la station de métro de Vauxhall, les policiers interrogeaient les employés d’une supérette.

L’ambiance dans ce quartier très branché la nuit avait un côté surréaliste, avec des gens plongés le nez sur leur portable à la recherche d’informations qui se mélangeaient aux fêtards continuant leur virée.

Sur London Bridge, la camionnette roulait à environ 80 km/heure, selon la journaliste de la BBC, Holly Jones, qui se trouvait sur place au moment de l’incident.

Un bateau de la police, gyrophare allumé, était posté immobile a 100m du pont. Deux hélicoptères survolaient la zone, entièrement bouclée, a constaté l’AFP.

Tout le monde ici a encore en mémoire l’attaque terroriste du 22 mars lorsque un homme avait foncé sur la foule sur le pont de Westminster, tuant quatre personnes avant de poignarder à mort un policier devant le Parlement.

« C’est terrible que ça se reproduise aussi vite et que ce genre de choses est devenu aussi fréquent », a commenté à l’AFP Jacob Chick, 23 ans, qui habite près de London Bridge.

« Incident majeur » dans le centre de Londres
Des débris et des voitures abandonnées au centre de Londres le 3 juin 2017. Une camionette a foncé sur la foule sur le London Bridge, la police est intervenue à Borough Market et parle d’actes « terroristes ».
Annonces
Annonces

2 commentaires

  • Un passant
    04/06/2017 06:58

    Vous ne verrez jamais de vidéos ou photos de cadavres dans les médias occidentaux. Si c’était arrivé dans un pays africain comme le Sénégal, vous vous empresseriez à montrer et relayer en boucle des photos et vidéos de morts. On peut tout dire des occidentaux mais au moins ils respectent la dignité humaine tout le contraire des Africains…

  • Moussa diop
    04/06/2017 07:47

    c’est la vérité chez nous africains et en particulier au Sénégal.il est important de classer les info.car l’info sensible doit être pensée

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL