Annonces
Annonces
» » » » Revue de Presse: La démission de Thierno Bocoum...

Revue de Presse: La démission de Thierno Bocoum de Rewmi en exergue

Les quotidiens parvenus jeudi à l’APS traitent en priorité l’actualité politique, en mettant en particulier l’accent sur la démission de Thierno Bocoum du parti d’opposition Rewmi dirigé par l’ex-Premier ministre, Idrissa Seck.
L’ancien député a annoncé mercredi sa démission ‘’pour convenances personnelles’’ de ce parti dont il fut le responsable de la communication, rapporte Le Soleil.
‘’Parmi les figures de proue de cette formation politique, Thierno Bocoum a su s’y imposer à travers ses prises de parole et sa posture à prendre les devants dans les combats politiques’’, note le quotidien national.
Le Soleil ajoute que ‘’l’ancien porte-parole de Rewmi dit avoir décidé de poursuivre autrement son combat politique’’, précisant qu’’’il sera exclusivement axé sur la défense des intérêts du peuple sénégalais’’.
‘’Démission de Thierno Bocoum : Idy sans voix’’, affiche en une Le Quotidien qui indique que c’est ‘’le dernier sur la longue liste de départs’’.
Le journal du groupe Avenir communication en déduit que ‘’l’histoire du parti Rewmi va désormais s’écrire sans Thierno Bocoum’’. En effet, « l’ancien député a mis fin à ses activités au sein de ladite formation’’, justifie-t-il. Selon le Quotidien, « il compte désormais s’exprimer dans un autre cadre. Il promet aussi d’œuvrer pour une alternance générationnelle’’.
‘’Coup de tonnerre à Rewmi : Thierno Bocoum tourne le dos à Idy’’, constate de son côté Libération. ‘’Le parti Rewmi perd ainsi un élément fondamental qui est toujours monté au créneau pour défendre leur chef de file’’, relève le journal.
Et de s’interroger sur les raisons de cette démission : ‘‘Le chargé de communication est-il fâché du fait qu’il n’a pas été investi sur la liste de la coalition Mankoo Taxawu Senegaal ?, N’a-t-il pas apprécié le fait qu’il soit lésé au profit d’autres individus ?A-t-il une dent contre son mentor ?’’.
Concernant les perspectives, Libération annonce que le désormais ex-porte-parole de Rewmi promet d’offrir une alternative +crédible et rassurante. Il entend faire jonction de toutes les forces patriotiques’’.
‘’Encore un départ à Rewmi’’, pointe Vox Populi selon qui ‘’Thierno Bocoum tourne le dos à Idrissa Seck pour poursuivre le combat autrement’’.
‘’Démission au parti Rewmi : Thierno Bocoum tourne le dos à Idy’’, écrit Le Témoin quotidien ; ‘’Thierno Bocoum quitte Rewmi, ajoute Enquête en évoquant les raisons de son départ ; ‘’Saignée dans les rangs de Rewmi : Thierno Bocoum lâche Idrissa Seck’’, renchérit L’As qui est aussi revenu sur ‘’les raisons de la défection’’ de l’ancien député.
Pour sa part, Walfquotidien s’intéresse à la ‘’longue liste des ex-compagnons d’Idrissa Seck’’, de Youssou Diagne, ancien président de l’Assemblée nationale à Thierno Bocoum, le désormais ex-chargé de communication de Rewmi.
‘’C’est pratiquement toute la garde rapprochée d’Idrissa Seck qui quitte le parti Rewmi. De ce parti créé en 2006, il ne reste pratiquement plus que le député et vice-président du parti, Déthié Fall’’, souligne le journal.
Par ailleurs, les quotidiens reviennent sur l’appel au dialogue lancé par le président Macky Sall aux partis politiques lors de la célébration de la fête de l’Aïd el Kébir, communément appelée Tabaski.
A ce propos, Sud quotidien titre : ‘’Des membres de l’opposition se démarquent de Wade’’, l’ancien chef de l’Etat et secrétaire général du Parti démocratique sénégalais (PDS).
‘’C’est le cas du maire des Parcelles Assainies, proche de Khalifa Sall’’, écrit-il. Le journal cite Moussa Sy selon qui ‘’le boycott n’est jamais une solution à un problème quelconque’’.
Sud quotidien ajoute : ‘’Quant aux parti Yessal de Modou Diagne Fada et PUR du Pr Issa Sall, ils attendent d’être officiellement saisis pour rejoindre la table des négociations’’.
‘’En boycottant le dialogue, on prête le flanc…’’, déclare le maire des Parcelles Assainies dans Vox Populi. ‘’…et on donne raison au pouvoir. Ce qui s’est passé dans les années précédentes, c’est la catastrophe’’, explique encore dans la même publication Moussa Sy, membre également de la coalition Mankoo Taxawu Senegaal (MTS).
Le Soleil de son côté revient sur le Conseil des ministres du mercredi 04 octobre en titrant : « Le gouvernement prié de faire démarrer l’AIB (NDRL : l’Aéroport international Blaise Diagne de Diass), le 7 décembre’’.
Sur les autres questions évoquées lors de cette réunion hebdomadaire du gouvernement, le quotidien national cite l’importance d’’’intensifier la mise en œuvre du programme de rénovation des aéroports régionaux’’ et la tenue d’’’’une conférence nationale sur l’aménagement et l’attractivité du territoire en décembre, etc.’’.
Source Aps
Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL