Les plus populaires

 

Lecteurs en ligne

Une info ? 
 

+221 33 823 43 43

Revue de presse du 29 Avril 2014: Les recommandations de Al Amine à Wade résument l’actualité

Aliou FAMA Aliou FAMA 2014-04-29T10:24:01+00:00 Partages
Revue de presse du 29 Avril 2014: Les recommandations de Al Amine à Wade résument l’actualité
Annonces

Les recommandations adressées par le porte-parole des tidianes à Me Abdoulaye Wade, dans le cadre de visites entamées par l’ancien chef de l’Etat dans les familles religieuses, font le menu des quotidiens parvenus mardi à l’APS, à côté de l’actualité politique.

« L’ancien président de la République continue son périple dans les familles religieuses du pays. Après la cité sainte de Touba où il a été accueilli en grande pompe par ses militants et sympathisants, Wade était hier (lundi) à Tivaouane où il a échangé avec le porte-parole de la famille Sy », renseigne Walfadjri.

« Vous avez le droit de revenir au pays, mais cultivez la paix », a ainsi déclaré Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine, le porte-parole du khalife général des tidianes, s’adressant à Me Abdoulaye Wade, dans des propos rapportés par le journal Le Quotidien.

« Séance de confession de péchés pour Wade », souligne le même journal, dans sa manchette-commentaire, en parlant de ce déplacement à Tivaouane de l’ancien chef d’Etat, revenu vendredi soir à Dakar, en provenance de Versailles, en région parisienne, où il vivait depuis sa défaite au second tour de la présidentielle de mars 2012.

« En dépit de l’argumentaire de l’hôte (Me Wade), la tradition ne sera pas violée. Abdoulaye Wade aura droit à un accueil chaleureux. En retour, il devra repartir avec des réponses réservées et des contentieux vidés ou pas avec certains chefs de la communauté religieuse », relève Le Quotidien.

Le Populaire est dans le même esprit, qui reprend à son tour des déclarations de Me Wade valant confession. « Ni Karim, ni Viviane, ni moi-même n’avons détourné les deniers publics », affirme Me Wade lors de ce déplacement à Tivaouane. Cela amène Le Populaire à titrer : « Wade se lave, blanchit Karim, Viviane et oublie Syndiély », son fils, son épouse et sa fille.

Karim Wade a été inculpé et placé sous mandat de dépôt depuis un an, dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis engagée par le régime du président Macky Sall. Syndiély Wade, sa sœur, serait coupable de fautes de gestion, dans le cadre de l’organisation de la troisième édition du Festival mondial des arts nègres (FESMAN). Des accusations battues en brèche par Me Wade.

« Il faut rencontrer Macky Sall pour dissiper les malentendus », ajoute le porte-parole du khalife général de Tivaouane, dans ses recommandations à l’ancien chef de l’Etat. « N’attisez pas le feu », insiste le marabout dans d’autres propos qui font la Une de Rewmi quotidien.

Serigne Abdoul Aziz Zy Junior semble ajouter de la consolation ou de la justice à ses recommandations, en déclarant à l’ancien chef de l’Etat : « Même les non-voyants peuvent constater que tu as fait de grandes réalisations pour le Sénégal », selon L’Observateur.

De plus, le marabout a révélé avoir demandé « plusieurs fois » au président Macky Sall de libérer Karim Wade, une information reprise par de nombreux autres journaux, dont L’Observateur et La Tribune.

Enquête parle du « double sermon » du khalife général des tidjanes Serigne Cheikh Tidiane Sy et de son porte-parole Abdoul Aziz Sy Al Amine, en agrégeant en une formule leurs recommandations phares à Me Wade : « Tu es âgé, tu as de la famille, cultive la paix… ».

La politique, à travers les prochaines locales prévues le 29 juin prochain, demeure l’autre sujet prédominant dans l’édition du jour de la presse quotidienne. « Benno se disloque », affiche par exemple L’Observateur, en référence aux tiraillements prévalant au sein de cette coalition qui réunit le pouvoir et ses alliés.

Le journal précise que l’Alliance pour la République (APR, au pouvoir) « s’isole dans plusieurs localités », dans le cadre des investitures pour les prochaines locales. Les partis alliés du pouvoir « se regroupent » dans le même temps, pendant que l’opposition, de son côté, s’organise.

« L’APR s’expose » en conséquence à des votes sanctions qui naîtraient de ses divisions, note Direct Info. « Au rythme où vont les choses, il y a fort à parier qu’on s’achemine vers des conflits ouverts entre responsables (de l’APR) (…) », écrit ce quotidien dans son commentaire du jour.

Loin de ces sujets, le quotidien national Le Soleil annonce qu’un plan de restructuration est à l’étude, au bénéfice des entreprises en difficulté. Des « mesures urgentes » ont été dans ce cadre déjà identifiées par le gouvernement, précise le journal.

Articles connexes

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL