Annonces
Annonces
» » » Revue de presse du 2 mai 2016 : La sortie du chef...

Revue de presse du 2 mai 2016 : La sortie du chef de l’Etat contre les enseignants à la Une

La sortie du chef de l’Etat contre les enseignants à l’occasion de la cérémonie de remise des cahiers de doléances des syndicats, dans le cadre de la fête du travail, est un des sujets largement mis en exergue par les quotidiens reçus lundi à l’APS.

Le Témoin fait état du ‘’ras-le-bol’’ de Macky Sall au sujet des grèves cycliques dans l’éducation et la santé. Selon le chef de l’Etat, ‘’l’éducation nationale et l’enseignement supérieur prennent 500 milliards (soit) le tiers des recettes fiscales et ça ne marche’’.

Ce qui fait dire à Enquête : ‘’Macky Sall charge les enseignants’’. Pour L’As, ‘’Macky Sall sermonne les syndicats’’ en déclarant : ‘’Nous n’avons pas que ça à gérer. Il ne faut pas dire ici qu’on ne respecte pas les accords signés. C’est le tiers de nos ressources qui est mis dans le secteur de l’éducation’’. Sud Quotidien met en exergue cet appel du chef de l’Etat aux enseignants : ‘’Soyez des patriotes’’.

Selon Le Populaire, ‘’Macky Sall veut une trêve, une année sans cahiers de doléances’’ et rappelle qu’il ‘’y a des limites dans les revendications’’. Un alignement des rémunérations vers le haut dans la Fonction publique ‘’n’est pas possible’’, prévient déjà le président de la République.

Le Soleil note également que le chef de l’Etat appelle les acteurs du mouvement syndical ‘’à la responsabilité et au patriotisme’’. Le journal annonce la tenue d’élections de représentativité syndicale dans les secteurs de l’éducation, la santé et les collectivités locales. L’Observateur met exergue la cérémonie de présentation de condoléances de Macky Sall chez Oumou Salamata Tall, une opératrice économique qui a récemment perdu son fils aîné.

Le journal évoque ‘’(un) parfum de retrouvailles libérales’’. En effet, aux responsables du Parti démocratique sénégalais (PDS), présents à la rencontre, Macky Sall a lancé : ‘’Venez, qu’on travaille ensemble (….)’’, rapporte L’Obs. La Tribune rapporte que Macky Sall qui a rencontré sur les lieux Aïda Ndiongue, l’ex-sénatrice, a déclaré : ‘’Vous êtes ma sœur’’.

Le président annonce des concertations avec l’opposition, selon Le Quotidien qui titre : ‘’L’accolade de Macky Sall au PDS’’. Il a embarrassé Aïda Ndiongue et prévoit une visite à Oumar Sarr, écrit le journal.

Annonces
Annonces

3 commentaires

  • Mamadou Diop.
    02/05/2016 11:26

    C’est évident que ces enseignants exagèrent. Ils battent le record de grèves dans la sous région et ils ne sont pas les plus mal lotis. Ils abusent de ce moyen de pression qu’ils ont avec cet irresponsible de Diante pour saboter le seul ascenseur social dont disposent les pauvres. Qu’ils veuillent bien comprendre que les enfants de ces dignitaires du régime ne sont pas concernés par la grève. Je ne dedouane pas les autorités mais il faut réfléchir et éviter l’irresponsabilité. Trop c’est trop.

  • babs
    02/05/2016 18:51

    merci Mr DIOP bien dit

  • ceddo
    02/05/2016 22:26

    les enseignants sont dans leur bon droit. Dans tous les pays dmocratiques,le droit de grve est garanti par la Constitution. Cessez de les charger parce qu’ils exercent un droit. Par contre, il faut avoir le courage de dire la vrit ce gouvernement qui est incapable de tenir ses engagements,tellement dpensier pour des futilits et pour la clientle politique au point de ne payer aux enseignants leur d (24 milliards de rappel. C du jamais vu ! ). Mettre 500 milliards dans l’Education et s’en glorifier, c la limite abject. Les pays qui veulent merger dpensent sans compter pour dvelopper le Savoir.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL