Annonces
Annonces
» » » Revue de presse du 12/5/2015: Aliou Sall fait la...

Revue de presse du 12/5/2015: Aliou Sall fait la Une des quotidiens

2015-05-12T11:39:15+00:00 Partages

Les sujets politiques sont les plus en exergue dans la livraison de mardi de la presse quotidienne, de nombreux titres revenant sur la polémique née de l’élection du président de l’Association des maires du Sénégal (AMS), Aliou Sall, à la tête de l’Union des associations des élus locaux (UAEL).

« Aliou Sall divise les élus locaux », constate Le Populaire. L’élection de M. Sall à la tête de l’Union des associations des élus locaux (UAEL) « a mis les membres de l’Association des élus départementaux (ANED) dans tous ses états », écrit ce quotidien.

Les responsables de cette dernière structure, par la voix de Maodo Malick Mbaye, « parlent d’une +image répugnante+ », si l’on sait que Aliou Sall, déjà à la tête de l’Association des maires du Sénégal (AMS), se trouve être le frère du président de la République Macky Sall.

« Macky Sall gère l’exécutif et le pouvoir local à certains égards, dévolu à son frère consanguin qui pilote l »AMS et l’UAEL. Sur le plan de la légalité, rien ne s’oppose à cela. Mais l’éthique républicaine dissocie l’Etat et la famille », commente Direct Info dans son billet du jour.

Selon le même journal, les personnes qui déplorent cette situation « ont la claire conscience que l’implication trop profonde de la famille dans la gestion de l’Etat, peut conduire à des dérives. Le cas de Wade est encore frais dans nos mémoires ».

C’est que ce que « le fin politicien Abdoulaye Wade n’a pas pu obtenir par la voie légale, son successeur est en train de le réussir, écrit Walfadjri. Avec son frère à la tête de l’ensemble du pouvoir local, mairies et départements, le chef de l’Etat a parachevé la monarchisation du pays ».

Aussi des élus départementaux mettent-ils en garde « contre une dérive monarchique », selon La Tribune. « Si cette forfaiture passe », prévient par exemple Maodo Malick Mbaye à la Une de L’As, Aliou Sall « sera vice-président du Sénégal ».

« J’en ai assez », réagit l’intéressé dans un entretien exclusif au quotidien L’Observateur. « Le fait d’être le frère du président me porte tort », ajoute-t-il, avant d’annoncer sa démission de l’Union des associations des élus locaux (UAEL).

« L’homme a trop souvent baissé la tête pour laisser passer les grosses pierres qui enlaidissent aujourd’hui son jardin de +frère de…+. Longtemps, il s’est résigné à ne pas contre-attaquer pour, dit-il, ne pas gêner son grand-frère de président de la République du Sénégal », écrit L’Observateur.

Mais il se trouve que le président de l’Association des maires du Sénégal (AMS) est « lassé de tant de critiques, de tant de reproches, jusque dans les rangs de la majorité présidentielle », souligne ce journal.

La Tribune prolonge les sujets politiques en revenant sur les sorties jugées « inégalantes » de certains responsables de la majorité présidentielle contre les positions du chef de l’Etat, Macky Sall.

« Macky invité à virer le PS et la LD », deux partis majeurs de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar (BBY) de la majorité présidentielle. « Si Macky ne réagit pas, il va creuser sa propre tombe », soutient le député Me Djibril War de l’Alliance pour la République (APR, au pouvoir).

Le Soleil annonce par ailleurs un réaménagement du calendrier scolaire « d’ici la semaine prochaine », pour pallier les perturbations nées de la grève de deux mois menée par les syndicats d’enseignants.

Enquête ouvre justement sur « La mafia sur les check off ». Le journal évoque dans ses colonnes « une gestion opaque des cotisations syndicales » et renseigne qu’une refonte « a permis de déceler des écarts abyssaux entre les déclarations et la réalité ».

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL