Annonces
Annonces
» » » Revue de presse du 10/4/2014: Les quotidiens...

Revue de presse du 10/4/2014: Les quotidiens jettent leur dévolu sur la lettre de Karim Wade à la CREI

Les journaux reçus jeudi à l’APS se font l’écho la lettre de Karim Wade au procureur spécial prés la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) qui l’avait convoqué mercredi pour une confrontation avec ses anciens collaborateurs Me Mamadou Diop, Cheikh Diallo, la notaire Me Patricia Lake Diop, Elimanel Diop et Bara Tall.

En lieu et place d’une confrontation, il a préféré servir aux juges une déclaration dans laquelle il écrit : ‘’Je vous (les juges) invite pendant qu’il est encore temps, à prendre vos responsabilités par rapport à l’histoire de notre pays, à rester au service de la République et non au service des hommes qui la dirigent temporairement’’.

Karim Wade continue de dénoncer ‘‘une violation manifeste et répétée du Code de procédure pénale’’ et ajoute qu’il ne peut ‘’collaborer à la violation de (ses) droits et des droits de l’homme consacrés par la loi, les traités/conventions internationales ratifiés par le Sénégal, et d’une décision de justice internationale, notamment la Cour de justice de la CEDEAO’’.

‘’Vous êtes radicalement incompétents car vous n’êtes pas mes juges. Je relève de la Haute cour de justice qui est seule compétente pour m’entendre ainsi que les présumés complices et témoins’’, écrit-il encore.

Estimant avoir été blanchi par les juridictions française, monégasque et luxembourgeoise, Karim Wade ‘’doute que toutes ces informations aient pu être portées à la connaissance du président Macky Sall, qui probablement, comme une certaine opinion, a été victime d’une grande manipulation et d’une campagne d’intoxication’’

Pour le quotidien L’As, ‘’Karim (a été) muet comme une tombe pendant plus de 8 heures’’. Il note qui ‘’il brocarde Antoine Diome (substitut du procureur), tire sur Me Patricia Lake Diop’’ et accuse Bara Tall d’avoir voulu bénéficier d’un ‘’’un marché de gré à gré de 40 milliards’’.

‘’Karim cogne’’, affiche à sa Une Enquête avec cette photo du fils de l’ex-chef de l’Etat Abdoulaye Wade en triomphe après des ‘’rafales contre Antoine Diome, Bara Tall, Patricia Lake Diop et Mamadou Diop’’.

Avec sa lettre à la Commission d’instruction,  »Karim Wade ouvre le feu sur la CREI et ses témoins à charge’’, note L’Observateur, tandis que pour Walfadjri, ‘’Karim mouille Bara Tall et interpelle Macky Sall’’.

Seuls Le Populaire et Libération semblent aller à rebours dans leur compte-rendu. Pour le premier quotidien, ‘’Bara Tall démonte les affabulations de Karim Wade’’. Selon Le Populaire, ‘’l’entrepreneur a démonté point par point ses accusations créant une terrible gêne chez ses accusateurs’’.

Une autre personne qui a mis à mal la défense de Karim Wade est l’ex-patron de CD Médias Group, Cheikh Diallo qui a déclaré : ‘’Ce n’est pas compliqué de prouver que Monsieur Karim Wade est le propriétaire exclusif de CD Média Group.

‘’Quand Cheikh Diallo déballe’’, titre alors Libération qui fait aussi état d’un ‘’face à face chaud, hier, entre Karim Wade et Bara Tall’’.

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL