Annonces
Annonces
» » » Revue de la presse du week-end: Politique et...

Revue de la presse du week-end: Politique et électricité au menu

Les quotidiens du week-end s’intéressent à divers sujets, avec toutefois une légèredomination de la politique, à travers l’Assemblée nationale, et la cérémonie de passation de service à la Société nationale d’électricité (SENELEC).

Walfadjri indique ainsi qu’avec la modification du règlement intérieur de l’Assemblée nationale, ‘’Bennoo
joue sa survie, lundi’’.

Les députés devront voter ’’le projet de loi interdisant à tout député démissionnaire d’intégrer un groupe parlementaire d’intégrer ou d’en créer un autre’’, explique Walf, en page intérieure.

‘’De plus, annonce le journal, cette loi ramène la durée du mandat du président de l’Assemblée nationale à cinq ans’’.

Déjà, le quotidien L’As signale que lors du vote de cette loi en Commission, ‘’de profondes dissensions’’ ont été notées au sein du groupe Bennoo Bokk Yaakaar (BBY, majoritaire).

‘’Oumar Sarr boude, Adja Diénéba Ndiaye (du FSD/BJ de
Cheikh Bamba Dièye) claque la porte du groupe BBY’’, rapporte L’As.

Le journal considère que le Parti socialiste (PS) est ‘’particulièrement visé’’ par cette loi et indique que ‘’Me Aïssata Tall Sall élève la voix’’.

‘’Les députés se donnent en spectacle’’, renchérit La Tribune qui consacre également son titre principal à la proposition de loi portant modification du règlement intérieur de l’Assemblée nationale.

Le journal rapporte les propos de Me Aïssata Tall Sall qui estime que ‘’cette loi est farfelue’’. Sur le même sujet Thierno Bocoum de Rewmi soutient que ‘’l’Assemblée est déjà à terre’’, tandis que son collègue Moustapha Diakhaté, président du groupe BBY dit qu’ ‘’on va combattre le nomadisme parlementaire’’.

Pour sa part, Sud Quotidien annonce que ‘’ça sent le roussie au PS’’, à cause de la modification du règlement intérieur de l’Assemblée nationale.

‘’Et pour cause, explique Sud, le député-maire Barthélémy Dias soutient (…), qu’il est prêt, avec certains camarades, à quitter le groupe BBY. Il n’en demeure pas moins parmi les signataires de la dite proposition figurent les noms de Cheikh Seck et Awa Guèye Diop, deux des leurs’’.

D’autres journaux ont mis en exergue la passation de service à la direction générale de la SENELC. Le Populaire indique ainsi que ‘’Pape Dieng tire son bilan, (tandis que) Makhtar Cissé (est) prêt pour le défit’’.

Le Soleil souligne d’ailleurs que ‘’Mouhamadou Makhtar Cissé s’engage à améliorer la fourniture d’électricité’’.

‘’’Makhtar Cissé au front’’, affiche enquête. Le journal donne la parole au nouveau DG de la SENELEC qui affirme que ‘’l’énergie pèse comme une hypothèque sur les ménages et les entreprises’’.

De son côté, Grand-Place note que l’ancien DG ‘’Pape Dieng déballe’’ avant de quitter la SENELEC.

‘’Les cadres veulent 300 nouvelles bagnoles tous les 60 mois’’, écrit le journal. Il ajoute que, citant toujours M. Dieng, ‘’malgré la crise, ils réclament une augmentation de salaire de 15%, alors qu’ils ont déjà 10% de plus’’,

La nomination d’un nouveau président pour le Conseil constitutionnel est également à la Une de certains quotidiens dont Le Soleil et Le Quotidien qui signalent respectivement ‘’Conseil constitutionnel : Pape Oumar Sakho, nouveau président’’ et ‘’Pape Oumar Sakho, le plus sage des sages’’.

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces