Les plus populaires

 

Lecteurs en ligne

Une info ? 
 

+221 33 823 43 43

Retour avorté de Wade : l’ANACIM invoque des « modifications » aux paramètres du vol

Tidiane Thiam Tidiane Thiam 2014-04-24T12:05:42+00:00 Partages
Retour avorté de Wade : l’ANACIM invoque des « modifications » aux paramètres du vol
Annonces

« Le 22 avril 2014, les services de l’ANACIM ont reçu une demande de survol et d’atterrissage de la compagnie marocaine Alfa Air sur le trajet Casablanca-Dakar-Casablanca. Le vol devait transporter trois personnes de nationalité marocaine », rapporte un communiqué parvenu à l’APS, jeudi.

« Les demandes de survol et d’atterrissage du territoire national sont tenues d’être déposées au moins 72 heures avant le décollage des vols. Sur la base des informations fournies, une autorisation a été délivrée pour la période du 23 au 24 avril 2014 », fait savoir l’ANACIM.

« Le 23 avril 2014 à 11 heures 20, l’ANACIM a reçu des informations complémentaires selon lesquelles des paramètres importants du vol ont été modifiés », mentionne le communiqué.

« En effet, précise-t-il, il est attesté que l’immatriculation de l’aéronef ainsi que le manifeste passager ont subi des modifications substantielles. Le vol en question est prévu pour transporter exclusivement l’ancien président Abdoulaye Wade et sa délégation ».

« Devant cette situation, l’autorisation délivrée a été annulée conformément à la procédure en la matière, pour suit le communiqué. Une nouvelle demande a été formulée le 23 avril à 14 h 30 par l’affréteur qui a reçu, après étude, un avis favorable ».

De son côté, Me Wade dit être bloqué à Casablanca et affirme être ‘’victime d’une violation’’ de sa liberté, selon des propos rapportés par des quotidiens sénégalais parus ce jeudi.

« Les pilotes ont dit qu’ils ont attendu plus de dix heures pour obtenir l’autorisation de décoller. Techniquement, ils ne veulent pas prendre le risque de décoller après une si longue attente. C’est la raison pour laquelle Me Wade va passer la nuit à Casablanca, et il sera là demain jeudi à 15 heures », a rapporté le coordonnateur national du Parti démocratique sénégalais (PDS, opposition), Omar Sarr.

Il délivrait un message de l’ancien président Abdoulaye Wade aux militants et sympathisants libéraux venus accueillir leur secrétaire général national, mercredi soir, à la permanence de leur formation politique, à Dakar.

Me Wade devrait faire une déclaration publique devant ses militants et sympathisants, une fois arrivé au siège de son parti, ont fait savoir les responsables du PDS. Un meeting était prévu, à la place de l’Obélisque, à Colobane, mais il a été interdit par les autorités, qui invoquent notamment une « menace de troubles à l’ordre public ».

Le meeting est interdit en raison notamment d’un « risque d’entrave à la libre circulation des personnes et des biens sur un axe routier stratégique » et d’un risque avéré d’infiltration de la manifestation par des individus mal intentionnés », explique l’arrêté préfectoral.

Mercredi matin, déjà, la sécurité était renforcée sur certains points névralgiques de Dakar dont l’aéroport, la Place de l’Obélisque et les alentours de l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD).

Abdoulaye Wade vivait à Versailles, en région parisienne, depuis sa défaite face à Macky Sall, l’actuel chef de l’Etat sénégalais, au second tour de la présidentielle sénégalaise de mars 2012. Son retour est finalement prévu vendredi, selon un communiqué publié mercredi soir par le direction du PDS.

Aps

Articles connexes

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL