Annonces
Annonces
» » » » » Refonte partielle des listes électorales : le...

Refonte partielle des listes électorales : le comité de suivi installé sans le pôle de l opposition

2017-01-23T22:07:47+00:0031 Partages

Le Comité de suivi des opérations de la refonte partielle des listes électorales a été installé lundi à Dakar, sans le pôle de l’opposition qui a fait part de son désaccord concernant l’intégration au processus d’une nouvelle entité représentant « les indépendants« .

« Nous avons été surpris de constater la position des non-alignés et de l’opposition qui ont fustigé que des indépendants aient été conviés à la réunion« , a déclaré à des journalistes Benoit Sambou, coordinateur du pôle de la majorité présidentielle après l’installation du comité.

« J’ai voulu les appeler à la raison et leur rappeler que c’est le peuple sénégalais et la Constitution qui ont consacré la participation des indépendants au processus électoral (…), les exclure du comité aurait été gênant« , a-t-il dit, rapporte l’agence de presse sénégalaise.

Le coordinateur du pôle de la majorité a assuré que le travail se poursuivra malgré tout, pour faire en sorte que les élections puissent se tenir à date échue.

Le Comité a été installé « avec les acteurs qui voulaient être là, et la semaine prochaine, nous allons nous retrouver pour continuer le travail« , a-t-il annoncé.

Il demeure « ouvert à tous les acteurs du processus, libre à un groupe ou à un autre de ne pas participer » à ses travaux, a indiqué le coordinateur du pôle de la majorité.

« ll faut faire confiance » au ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Abdoulaye Daouda Diallo, et à son jugement relatif à « la qualité des gens et laisser la libre détermination des acteurs politique à s’inscrire dans un pôle ou un autre« , a déclaré Benoît Sambou.

Selon Ndiawar Paye du pôle de l’opposition, son camp a choisi de suspendre sa participation aux travaux du Comité de suivi des opérations de la refonte partielle des listes électorales « jusqu’à ce que la situation soit rétablie« , évoquant « une dissidence de l’opposition« .

Ousmane Faye, représentant le pôle des indépendants, s’est défendu en expliquant que « ce pôle est constitué de partis légalement constitués« , ajoutant que personne ne peut les exclure du processus électoral.

Le porte-parole de la Commission électorale nationale autonome (CENA), Issa Sall, a jugé « regrettable » la décision de l’opposition de suspendre sa participation aux travaux du Comité de suivi des opérations de la refonte partielle des listes électorales.

Il a dit que la Commission électorale nationale autonome (CENA) compte les faire revenir à la table des négociations, rappelant que « tout citoyen a le droit de surveiller le déroulement du processus électoral« .

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL