Les plus populaires

 

Lecteurs en ligne

Une info ? 
 

221 33 823 43 43

Annonces
» » » » » » » Qui a sacrifié ces rappeurs «polonais» à...

Qui a sacrifié ces rappeurs «polonais» à Paris au Dock Eiffel ? Par Serigne Babacar Dieng

2017-04-20T20:57:54+00:000 Partages
Annonces

Beaucoup de mélomanes du Hip-hop Galsen ont été indignés et attristés par la prestation pathétique des rappeurs sénégalais à Paris à travers Facebook direct. Tout le monde pensait que de vrais lions allaient rugir sur un public de coqs comme ce fût le cas entre le Sénégal et la France à la coupe du monde de football 2002 qui s’était soldé par 1 but à zéro.

Avec toute la colère qu’avait provoquée le rappeur français Booba en comparant le Rap Galsen à celui des polonais, ils se sont malencontreusement précipités pour lui donner raison à travers les réseaux sociaux. Et pourtant, ils étaient bien partis pour poser leur empreinte à la grande salle mythique Dock Eiffel de Paris avec un cocktail explosif de rappeurs composés d’OLd School et de New school (Duggy Tee, Fou malade, Niagass, Xuman, Xpress, Gaston, Simon, Pps, Yat fu, Hadcore side, Leuz diwane-j, Djily Bagdad, Elzo Jamdong, Bidew bou bess, Omg, Mamy Victory, Déesse Major, Akhlou Brick, Ngaka Blin d, Ombre Zion, Canabasse, Keur-gui, Be one x, Books, Milka, Fafadi, Fuk n Kuk, Wa Geuble, Jah me rue) et au finish, la montagne a accouché d’une souris.

Avec tous ces couacs enregistrés à tous les niveaux, obtention des visas, une petite salle, une piste vide et des chansons en play-back comparable aux concerts qu’ils organisaient dans la défunte boite de nuit Bideew Bi Night Club, il y a lieu de se demander qui a sacrifié ces rappeurs qui sont de véritables bêtes de scènes dans leur pays natal. Pour des raisons inexpliquées tout semble faire croire que quelqu’un leur a jeté un sort juste pour que leur projet tombe à l’eau, est-ce la raison de cet échec ou c’est la faute du promoteur qui serait à l’origine de tous ces cascades de problème, qui sait !

Faire un Rallye Dakar-Paris en passant par le Maroc, des kilomètres, juste pour faire un show pour des «modou-modou» et des «fatou-fatou», ne valait pas la peine de dépenser tant de kérogènes. Les rappeurs Nitdoff et Dip Doundou Guiss, doivent-ils regretter de n’avoir pas embarqué dans cette mission suicide du Hip-hop sénégalais, si cela se trouve le rappeur Booba est entrain de danser sur du Mbalakh polonais.

Serigne Babacar Dieng

Articles connexes

Un commentaire

  • polonais
    21/04/2017 00:33

    Serigne B. Dieng a raison deh,moi je pense que nos polonais donneurs de lecons etc…ne maitrisent rien au showbizz .Comment accepter un contrat de prestation avec un promoteur qui je pense ne maitrise pas trop les regles du metier pour les amener a l’aventure comme ca.Ce promoteur qui a echoue tout dernierement avec son dernier projet ( bercy wally seck).bref NIT DOF et GUISS ont peut etre de bons conseillers raison pourlaquelle ils n’ont pas fait partis de cette desastreuse et humilliante aventure.On se sait jamais peut etre que le promoteur a ete paye par BOOBA pour ridiculiser nos chers polonais,this is show bizness anything can happen you know,voici ma modeste contribution

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL