Annonces
Annonces
» » » » » Qu’en serait-il si Condé et Abdoul Aziz...

Qu’en serait-il si Condé et Abdoul Aziz n’avaient pas décidé de s’impliquer in extremis? Par Ibrahima SENE

2017-01-22T16:02:06+00:000 Partages

Qu’en serait-il si Condé et Abdoul Aziz n’avaient pas décidé de s’impliquer in extremis dans la recherche d’une solution politique conformément à la Résolution de l’ONU?

Cette intervention auprès de Jammeh n’ a t-elle pas obligé la CEDEAO de stopper son intervention?
Les deux ultimatums de la CEDEAO de 16 h et de 18h ont-ils été suivis d’effet?
Je crois qu’il faut savoir raison garder et être juste. 

Les négociateurs officiels de la CEDEAO avaient jeté l’éponge, ouvrant la voie à une intervention armée, immédiatement mise en oeuvre et heureusement stoppée par Condé et Aziz.
C’est cela la triste vérité qu’il nous faut avoir le courage politique de reconnaître.
En favorisant la négociation politique jusqu’à son aboutissement pacifique à la place d’une intervention armée, Cobdé et Aziz, ont rendu une fière chandelle au Sénégal qui y gagne doublement.
La paix dans la sous-région et l’opportunité d’éradiquer de la Gambie, toute présence du MFDC et autres groupes armés, alors que Condé et Aziz ne gagnent que la préservation de la paix dans la sous-région.

Les menaces du lobby Pular sur la Guinée, et celles de Négro Africains Mauritaniens sur l’intégrité de leurs territoires respectifs les ont poussés à se la bouger.
La Gambie y gagne une paix civile et une stabilité qui vont permettre à son Président élu, de dérouler son Programme, dans lequel  » une commission paix et justice de réconciliation nationale » figure en bonne place.

Laissons donc au peuple gambien et ceux de la sous-région, goûter le plaisir d’une paix et d’une stabilité retrouvées et rudement mises à l’épreuve.
Le pire ennemi de notre pays, c’est notre chauvinisme ambiant!
Le reste de l’Afrique et du monde nous regardent !
Notre Diplomatie a su isoler politiquement Jammeh dans la CEDEAO, au sein de l’Union Africaine et de l’ONU.
C’est une prouesse historique qu’une intervention militaire aurait ternie. 

En effet, Jammeh n’était pas seulement en contentieux avec son peuple, mais il l’était aussi avec les USA, où le lobby Gay veut sa peau pour avoir interdit l’homosexualité,qui y est passible de peine de mort, avec la Grande Bretagne, pour avoir quitté le Commonwealth, avec l’Union Européenne, pour avoir refusé de signer les APE, et avec notre pays, pour son rôle dans la rébellion en Casamance.
Dans ce contexte, « tuer » ou arrêter  » Jammeh sous le commandement de nos forces armées, aurait grandement porté préjudice à notre pays, réputé par sa diplomatie et pour la paix dans le monde entier.
Nous l’avons échappé belle.

Que Dieu nous préserve des apprentis dictateurs et des  »va-t-en-guerre »!

[email protected]

Le contenu que vous venez de lire est une contribution:

L’internaute qui apporte une contribution au site senego.com quelle qu’elle soit s’engage à ce que celle-ci ne comporte aucun élément quelconque susceptible de violer le droit des tiers, et de donner lieu à des actions fondées notamment sur le plagiat, la responsabilité civile ou encore les délits prévus par la loi, notamment diffamation, injure, ou non-respect des dispositions d’ordre public telles que provocation aux crimes et délits, et crimes contre l’humanité et provocation à la discrimination, à la haine et à la violence.

Senego.com n'endosse en aucun cas la responsabilité sur les contributions d'utilisateurs ainsi que les opinions, recommandations ou de conseils exprimés au travers de celles-ci. Nous déclinons expressément toute responsabilité concernant l'information et l'utilisation de ces informations, Nous nous réservons le droit de supprimer du contenu d'utilisateur sans information ni formalité préalable, lorsque le caractère manifestement illicite et/ou contraire aux présentes dudit contenu serait porté à la connaissance.

Annonces
Annonces

7 commentaires

  • iso
    22/01/2017 16:14

    bayi lén nafèk pour des intérets personnels

  • Sa
    22/01/2017 16:35

    Depuis qu’il s’essaie à des analyses et que je le lis ce type n’a jamais rien dit de compréhensible. Cette race de politiciens doit remercier Macky pour continuer à exister.

  • Yahya Diamé
    22/01/2017 17:28

    Question idiote. Il y aurait le roi du Maroc ou le président équato-guinéen. Il y aurait toujours quelqu’un en tout cas.

  • Un Indigné
    22/01/2017 17:31

    Un communiste qui prie DIEU à la fin de son texte ? On aura tout vu et entendu.

  • Fallab1
    22/01/2017 17:32

    Il y aura toujours des commentateurs de l’histoire écrite par d’autres.

  • xalaas
    22/01/2017 18:30

    Politique – fiction .

  • boy
    22/01/2017 19:09

    ki dafa sofe la paix rek tout les politicies africaine son kiF kif 6say9 bou guerre am populasion moy sonou alore vive la paix senegal nou mou mete gambine niew doli si lo l’ou mony doli khiff rek

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL