Annonces
Annonces
» » » » Protection du littoral: Goudiaby Atépa porte...

Protection du littoral: Goudiaby Atépa porte plainte contre le maire Palla Samb, l’hôtel Terrou, …

L’architecte, Pierre Goudiaby Atepa   et ses camarades de la Plateforme pour l’environnement et la réappropriation du littoral (PERL) plaident pour la sauvegarde et la préservation du littoral. A cet effet, ils ont déposé une plainte contre les auteurs des « constructions illégales » sur la corniche ouest de Dakar. Le maire de Fann-Point E, Palla Samb, le groupe Terrou Bi, la société Eco-loisirs qui compte édifier un hôtel et les bénéficiaires des parcelles « abusivement »attribués au bas de l’espace Senghor sur la corniche sont visés par cette plainte.

Expliquant les motifs de cette plainte, l’architecte Atépa soutient que le maire Palla Samb a délivré des autorisations de construire sur le littoral et surtout d’être derrière le morcellement de 40 hectares dans le domaine maritime. Quant au groupe Terrou, il occupe d’une manière illégale la plage des enfants.

« Ce sont de hauts fonctionnaires corrompus. Personne ne dit rien car, il y a beaucoup de complices. Ces gens-là qui ont acheté à (deux mille) 2000 francs Cfa le mètre carré, je dis non je ne peux pas les aider parce qu’ils ont acheté à ce prix et n’ont rien fait la dessus, ils ont revendu à (un)  1 million le mètre carré. Voilà le combat que nous menons. Quand nous allons porte plainte contre le maire, il va se retourner vers l’administration et nos avocats seront alors prêts pour le combat », a déclaré Goudiaby Atépa, le président d’honneur de PERL, cette fin de soirée, face à la presse.

Selon l’avocat de ce collectif pour la protection du littoral, ce qui se passe actuellement sur le littoral est « criminel ». « Dans aucun pays du monde, vous ne verrez jamais une corniche privatisée ».

Par ailleurs, Me Massokhna Kane met  en garde ceux qui sont en train d’acquérir des terrains sur la corniche. « Le pays va se réapproprier ces terrains. C’est un littoral qui appartient à nos enfants et à tous. Nous avons démarré notre procédure judiciaire ».

Pour Mokhtar Bâ, le président de PERL, si cette procédure n’aboutit pas à une victoire au Sénégal, elle marchera sur le plan international.

Annonces
Annonces

Un commentaire

  • le duc
    10/06/2017 23:20

    Ya trop de injustices au Sénégal, partout dans le monde ya qu’au Sénégal,Atepa à raisons

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL