Les plus populaires

 

Lecteurs en ligne

Une info ? 
 

221 33 823 43 43

Annonces
Annonces
» » » » Procès Karim: Le juge accorde une dispense de...

Procès Karim: Le juge accorde une dispense de comparution à Bourgi

2014-08-06T18:47:42+00:00 Partages

La Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) a accordé mercredi une dispense de comparution à Ibrahima Khalil Bourgi dit Bibo, l’un des complices présumés de Karim Wade, pour la durée des exceptions de nullité soulevées par les parties concernées par le procès.La décision a été annoncée par Henri Grégoire Diop, le président de la CREI.

M. Bourgi, malade, a été extrait jeudi d’une clinique dakaroise où il recevait des soins, pour être conduit par une ambulance dans les locaux du palais de justice de Dakar. Il était sur une chaise roulante et entouré de son staff médical, quand il comparaissait devant la Cour.

Le juge Henry Grégoire Diop avait décidé d’une suspension de séance, dès l’ouverture du procès de l’ancien ministre Karim Wade, après avoir réclamé la présence de M. Bourgi, contre qui il avait émis un mandat d’amener.

Ibrahima Khalil Bourgi sera dispensé d’assister aux plaidoiries pendant la durée des exceptions de nullité soulevées par la défense et la partie civile, avant l’amorce du fonds du dossier concernant Karim Wade et ses coïnculpés, a annoncé M. Diop. Les avocats de la partie civile ont soulevé une exception de nullité dans le but d’empêcher certains avocats de Karim Wade de défendre ce dernier.

Invoquant les règles qui encadrent la profession d’avocat, ils estiment que Souleymane Ndéné Ndiaye, Alioune Badara Cissé et El Hadji Amadou Sall ne devaient pas défendre un dossier contre l’Etat du Sénégal – qui s’est constitué partie civile dans ce procès – qu’ils ont servi quand ils étaient ministres. La Cour a rejeté la requête de Me El Hadji Diouf et compagnie.

Leurs confrères commis par la défense ont aussi soulevé une exception de nullité relative à la compétence de la Cour à juger Karim Wade. M. Wade et ses coïnculpés sont poursuivis pour enrichissement illicite et complicité d’enrichissement illicite portant sur 117 milliards de francs CFA.

Ses avocats estiment qu’en raison de son statut d’ancien ministre, seule la Haute Cour de justice est habilitée à le juger. L’audience de ce mercredi a été suspendue peu de temps avant 13 heures. Elle a repris à 14h30. Le Parquet spécial et les avocats de la partie civile ont pris la parole pour répondre à la défense, qui veut emmener la CREI à se déclarer incompétente pour le jugement de Karim Wade.

Les avocats de la défense et ceux la partie civile s’étaient opposés mardi à une proposition du président de la CREI, qui voulait une audition d’Ibrahima Khalil Bourgi sur le fond du dossier, avant son éventuelle évacuation à l’étranger pour des raisons médicales
Aps

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL