Annonces
Annonces
» » » » » Préparation des Lions à Saly : Aliou Cissé met...

Préparation des Lions à Saly : Aliou Cissé met du rythme et de l’animation

2017-06-01T15:15:43+00:000 Partages

A cinq jours de la rencontre en amical contre l’Ouganda, à Dakar, la tanière est loin d’afficher complet. Avec Mame Birame Diouf, Famara Diédhiou, Salif Sané et de Pape Alioune Ndiaye qui sont venus s’ajouter, hier, au groupe déjà en place, Aliou Cissé a mis du rythme et de l’animation lors de cette quatrième séance d’entraînement.

Chaque jour avec son lot d’arrivées dans la tanière. Ce mardi, le groupe s’est renforcé avec la venue de quatre nouveaux joueurs. Il s’agit des attaquants, Mame Biram Diouf et Famara Diédhiou, et des milieux de terrain, Salif Sané et de Pape Alioune Ndiaye.

Pour la quatrième séance de ce stage, Aliou Cissé a dû faire avec 15 joueurs et n’a pas perdu de temps. Pendant une heure et demie, le coach n’a pas ménagé ses joueurs qui, après échauffement, ont travaillé en atelier.

Pendant que Tony Sylva travaillait avec les deux gardiens de but, Pape Seydou Ndiaye et Clément Diop, le reste de l’effectif était à l’œuvre avec Cissé et son staff pour une séance d’échanges, de jeu rapide, de construction à une touche de balle. L’animation offensive était également au menu de ce galop d’entraînement qui a gagné en intensité.

Les treize joueurs de champ ont ensuite été scindés en deux groupes pour une opposition tactique. Les Lions ont démontré engagement et hargne. A la fin de la séance, c’est un Henry Saivet très engagé qui s’est confié. « Nous sommes venus avec beaucoup d’envie parce que c’est un match très important. Jusque-là nous avons fait de très bonnes choses et nous avons très envie de finir sur une bonne note », a-t-il indiqué.

Selon le Lion, le match contre l’Ouganda est d’une importance capitale puisqu’il va donner le ton pour le match contre la Guinée Equatoriale comptant pour la première journée des phases éliminatoires de la Can 2019. « C’est un match qu’il faut bien négocier parce que la rencontre qui suivra compte pour la phase de qualification donc il faudra rentrer très vite avec une victoire », a-t-il dit.

Selon lui, tous les matchs se valent ; qu’ils soient amical ou officiel. Et de préciser que les deux matchs seront abordés de la même manière. « Nous avons toujours cette envie de gagner il n’y aura pas de calcul. Le premier va conditionner le deuxième match donc pour nous la rencontre contre l’Ouganda n’a d’amical que de nom ». Le joueur a ainsi beaucoup d’intensité et d’engagement.

Par ailleurs, Henry Saivet a fait savoir que la concurrence est saine dans cette équipe. « Tout le monde dans cette équipe peut jouer. Maintenant, peu importe celui qui va jouer ou pas, l’essentiel est qu’on soit tous unis pour aller chercher la victoire finale », a-t-il soutenu.

Aujourd’hui, la Can 2017 fait partie du passé, selon Saivet. « Maintenant, il faut avancer parce qu’il y a une nouvelle compétition qui vient et il faut l’aborder de la meilleure des manières en prenant les matchs un à un », a-t-il souligné. Et pour Saivet, l’heure est à la concentration et l’équipe, à son avis, doit s’appuyer sur ses forces et non sur celles de l’adversaire. (Soleil)

 

Annonces
Annonces

Un commentaire

  • DIAW
    02/06/2017 02:36

    Bonsoir ,en tant que supporter et amateur je demande par la grâce d Allah que dieu aide notre coach car j ai toujours voulu cette coupe bravo coach du courage c est possible

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL