Les plus populaires

 

Lecteurs en ligne

Une info ? 
 

+221 33 823 43 43

Pour peur que les semences ne soient commercialisées, le Rcpscs a appelé l’Etat à payer les producteurs.

Cheikh Kandé Cheikh Kandé 2017-04-04T21:24:58+00:000 Partages
Pour peur que les semences ne soient commercialisées, le Rcpscs a appelé l’Etat à payer les producteurs.
Annonces

Le réseau des coopératives des producteurs de semences certifiées du Sénégal (RCPSCS) a appelé, dimanche, l’Etat du Sénégal à dégager l’enveloppe financière due aux producteurs pour éviter que des semences entrent dans le circuit de la commercialisation.

« Il y a un contrat qui lie le producteur à sa coopérative. Et ceci dans le but de sauvegarder les semences. Mais aujourd’hui, il y a des semences qui échappent et qui entrent dans le circuit de la commercialisation du fait d’un retard dans le financement », a indiqué le porte parole du RCPSCS, Hamidou Diop.

Le président de la coopérative de la commune de Ndramé, dans le département de Kaolack intervenait lors d’un point de presse organisé par le RCPSCS, à Kahi, dans le département de Kaffrine.

« Actuellement nous avons pu mobiliser un capital social de
112.029.000 frs CFA. Le réseau des coopératives a, pour cette présente campagne agricole, un besoin total de 3. 199.675.000 frs CFA. Nous sommes au mois d’avril et l’Etat tarde à payer les montants dus aux opérateurs », a-t-il déploré.

« Nous lançons un appel solennel aux autorités étatiques pour que cette situation soit décantée. Et éviter que des semences certifiées n’entrent dans le circuit de la commercialisation », a-t-il dit.

Il précisé que ces 3 milliards 199 millions 675 mille de frs CFA devront être utilisés pour l’achat de 12 565 tonnes de semences d’arachides et 1080 tonnes de semences de maïs.

« Nous avons actuellement un stock de 12 500 tonnes de semences certifiées que les producteurs ont déposé au niveau des coopératives. Et nous disposons de semences de base conformément à la législation », a salué M. Diop.

Mis en place par l’Etat du Sénégal, le réseau des coopératives des producteurs des semences certifiées du Sénégal est composé de 34 coopératives, 13 mille membres et 300 employés. Il est présent dans 6 régions du pays.

Articles connexes

3 commentaires

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL