Annonces
Annonces
» » » » OFNAC: En mots et en chiffres (1)

OFNAC: En mots et en chiffres (1)

L’Office national de Lutte contre la Fraude et la Corruption (OFNAC) a présenté le rapport public 2014-2015 ce mardi par sa présidente Nafi Ngom Keïta. L’Office a été créé par la loi n°2012-3à du 28 décembre 2012. Les membres qui le composent sont nommés un an plus tard et ont prêté serment le 26 mars 2014. Nous sommes installés officiellement le 27 mars 2014 et l’utilisation du siège a été effectif le 11 août de la même année.  C’est pourquoi ce premier rapport couvre la période 2014-2015 qui correspond à sa première année de fonctionnement réel. L’OFNAC établit chaque année un Rapport d’activités qui comporte notamment les propositions de mesures tendant à prévenir les actes de fraude ou de corruption. Ce rapport est remis au Président de la République. Il est rendu public par tous les moyens appropriés.

La corruption se présente de nos jours , sous les traits d’une « hydre » qui se meut dans toutes les sociétés humaines et dont les tentacules n’épargnent aucun secteur. C’est pourquoi le vecteur de la communication et de la sensibilisation représente la trame des initiatives d’information prises en direction des populations. Un accent particulier a été mis sur la sensibilisation en milieu scolaire, compte tenu de l’importance de cet espace dans la formation, de la conscience des jeunes et de ses liens avec le système productif. La journée internationale de lutte contre la corruption a été à la fois un prétexte et une bonne occasion de renforcer le travail de sensibilisation des élèves.

1000 jeunes d’âge scolaire ont assisté au thème:« J’aime mes enfants, je les prépare à faire face à la corruption », 10.000 personnes sensibilisées dans le milieu informel, ainsi que les grandes figures sportives, culturelles et religieuses, partenaires stratégiques. Au total, dans le cadre de ses activités de prévention, l’OFNAC a exécuté, au cours de la période couverte par le rapport, cent (100) missions de prévention, pour 266 destinations cibles à travers le pays. Près de 70.000 personnes ont été reçues ou rencontrées.

L’office collabore aussi, de façon fructueuse, avec les organismes européens que sont l’Office Européen de Lutte Anti-Fraude (OLAF), l’Inspection générale de la Banque Européenne d’Investissement (BEI) et la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique de France (HATVP).

Sur la période visée, l’office a reçu 320 plaintes et dénonciations, dont 114 par lettres, 111 par appel au numéro vert, 34 par mail et une (01) par application mobile. Sur les 209 plaintes et dénonciations reçues, 134, soit 64, 11%, sont dans le champ de compétence de l’Office, contre 75 plaintes, soit 35,89% pour lesquelles l’OFNAC s’est déclaré incompétent. Ainsi, de 58,82% en 2014, les plaintes dont l’objet relève du domaine de compétence de l’Office sont passées de 68,42% en 2015.

 

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL