Annonces
Annonces
» » » » » Un modou-modou abattu à Keur Mbaye Fall. Fraudes...

Un modou-modou abattu à Keur Mbaye Fall. Fraudes électorales: Ndiaga Sylla rassure Mankoo. Points sur l’actu de ce mercredi sur Senego

Un modou-modou abattu à Keur Mbaye Fall. Regain de violence au Sénégal. Au moment où la police brandit mardi ses trophées de guerre avec l’arrestation de malfrats, auteurs d’agressions mortelles et de vols au Sénégal, à Keur Mbaye Fall, au quartier Kham, un modou-modou, en vacances, Mame C.  Gueye, et qui s’apprêtait à rentrer,  le 10 mars prochain, a été abattu froidement par des agresseurs, vers 23 heures. Il a reçu deux balles de fusils à bout portant devant sa maison. Après avoir raccompagné,  à bord de son véhicule/Golf, des parents. Ses bourreaux ont pris la fuite vers la forêt classée de Mbao.

Fraudes électorales: Ndiaga Sylla rassure Mankoo. Le Front Mankoo watu Senegall, lors de sa rencontre avec la presse, lundi dernier, avait fait cas de fraudes sur le processus électoral.  Mais Ndiaga Sylla, membre du groupe de recherche et d’appui conseil pour la démocratie et la bonne gouvernance croit en la capacité de notre système électoral à assurer des élections libres et transparentes.

« La refonte en cours utilise non seulement les données biométriques qui permet d’aboutir à l’instauration d’une carte d’identité qui va servir en même temps de carte d’électeur. Il contient aussi une puce qui peut enregistrer un certain nombre de données à la fois électorale et d’autres applications. A ce niveau, c’est quand même rassurant. Ce qui fait la vertu d’un fichier fondé sur la biométrie, c’est l’unicité de l’électeur dont la base est assurée », analyse, sur la rfm, Ndiaga Sylla.

Et quid de Homonymie ? Selon lui, on ne peut pas sans audit prétendre qu’il y a doublon dans le fichier. « Il est vrai qu’il y a des homonymies, deux personnes peuvent avoir le même pronom le même nom, la même année, mais au moins, il y a un élément qui les différencie, c’est le numéro d’extrait de naissance. Même si le niveau de fiabilité de notre état civil pose parfois problème. Ce qui fait que deux personnes peuvent avoir le même numéro d’identification », avance ce membre du groupe de recherche et d’appui conseil pour la démocratie et la bonne gouvernance.  Qui indique que ces deux personnes qui y figurent ne peuvent pas y figurer une deuxième fois.

« Quelles que soient ces données de l’état civil, une fois enregistrées dans la base, à partir de la biométrie, elles sont déjà ancrées. Avec ce système, je pense bien qu’il n’y a pas des doutes à se faire; encore que nous aurons les moyens, à travers l’audit qui sera mené, de certifier la validité de ce fichier », assure et rassure Ndiaga Sylla.

Annonces
Annonces

3 commentaires

  • ranandoye
    01/03/2017 10:11

    en tout cas aucun sngalais n’est l’abri d’un meurtre, car il y’a trop de malfrats dans notre pays qui sont prts tuer gratuitement, on ne peut pas nier non plus que la police ne fait pas son travail, mais ils n’ont pas les moyens logistiques pour faire face ces bandits de tous poils, c’est vraiment dplorable que le prsident Macky Sall et le ministre des forces armes mettent nos braves militaires la disposition de l’ONU pour protger la vie d’autres citoyens, au dtriment des ntres

  • bvd
    01/03/2017 16:18

    bien dit.ces esclave de politicien

  • 01/03/2017 18:32

    Slt k M W senegal ns foute la paix ils ne sont pas instruits ki va voter pour eux mêmes pas leurs familles ou entourages ce pas des mensonges ki font gagner. Même pour mentir il fo être intelligent et ce pas le cas.le Sénégal est propre fo pas le salir.Arreter vos conneries le pouvoir ce Dieu ki donne pas le mensonge.JE vous dirai ou se trouve l’école politique car il vous fo des cours.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL