Les plus populaires

 

Lecteurs en ligne

Une info ? 
 

221 33 823 43 43

Annonces
Annonces
» » » Me Sidiki Kaba : « Nous comptons renforcer...

Me Sidiki Kaba : « Nous comptons renforcer l’indépendance des magistrats »

2014-08-10T00:12:33+00:00 Partages

Le gouvernement travaille au renforcement de l’indépendance de la justice à laquelle les magistrats contribuent au quotidien en mettant en avant leur liberté d’esprit, a indiqué, samedi à Mbour, le garde des Seaux, ministre de la Justice, Me Sidiki Kaba.

« Les magistrats sont libres d’esprit et indépendants de raison, et ils le montrent chaque jour dans le cadre de leur travail », a-t-il déclaré à l’ouverture de l’assemblée générale de l’Union des magistrats du Sénégalais (UMS) dont il présidait la cérémonie officielle à Saly-Portudal.

« Au niveau institutionnel, il faut renforcer cette indépendance au niveau du Conseil supérieur de la magistrature et de la garantie de leur carrière. Et cela, nous y attelons, parce que nous sommes dans un processus qui le permet dans le cadre des réformes prévues », a souligné M. Kaba.

Au-delà des mesures relatives à suppression tribunaux départementaux et régionaux au profit de tribunaux d’instance et de grande instance, « il faudrait que nous puissions réviser les textes par rapport au statut des magistrats et la réforme du Conseil supérieur de la magistrature, du point de vue de l’organisation de nos tribunaux », a indiqué Me Sidiki Kaba.

Selon le Garde des Sceaux,  »tous les jours que Dieu fait, on voit des magistrats rendre la justice sans crainte et sans peur, parce que nous évitons qu’il y ait de la pression » sur eux.

Il a félicité l’UMS qui selon lui défend les défend les intérêts de ses membres avec responsabilité, en privilégiant le dialogue avec le pouvoir politique. De cette manière, des progrès ont été réalisés notamment dans la prise en charge de « revendications justifiées », a estimé Me Sidiki Kaba.

« Nous espérons aller beaucoup plus loin en ce qui concerne l’indépendance de la justice. Le président de la République (Macky Sall) fait des efforts pour l’amélioration des indemnités de logement et la fiscalisation de l’indemnité de judicature », a assuré Me Kaba.

Des réponses doivent être toutefois apportées à la question du logement des magistrats, le problème « le plus important à l’heure actuelle », a-t-il le garde des Sceaux, ministre de la Justice.

« Le président Macky Sall s’y est engagé et a mis à disposition un terrain », a-t-il signalé, avant de dire sa volonté d’apporter des réponses à cette question, de concert avec « les personnes en charge du dossier, pour que nous puissions fermer ce dossier afin qu’il soit derrière nous ».

Les services du ministère de la Justice et les pouvoirs publics en général demeurent également préoccupés par la question de la formation continue des magistrats, si l’on en croit Me Sidiki Kaba.

« C’est avec la formation de nos magistrats qu’on peut arriver à régler beaucoup de choses, parce que les crimes auxquels nous assistons sur le plan international méritent que nos magistrats aient la meilleure formation possible », a-t-il estimé.

« Nous nous engageons à faire en sorte que l’Ecole des magistrats puissent, très rapidement, être érigée et que les formations puissent s’y faire pour que nous ayons les magistrats les mieux formés à répondre à toutes les formes de criminalité nouvelles, qui exigent une maîtrise du droit et de la loi », a-t-il encore dit.

Le président de l’UMS, Abdoul Aziz Seck, a pour sa part rappelé pour s’en féliciter, les décisions du président de la République Macky Sall consistant à « baisser sensiblement » la fiscalité sur les salaires des magistrats et à augmenter le montant de l’indemnité de logement dont ils bénéficient.

Ces mesures qui font suite à la décision du gouvernement de mettre un terme aux logements conventionnés « ont permis de revaloriser de manière significative » le traitement des magistrats, a-t-il noté.

Les conditions de travail des magistrats ont également été améliorées avec la construction des nouveaux palais de justice à Thiès (ouest) et Kaolack (centre), a fait valoir le président de l’UMS.

« Nous espérons que dans un avenir très proche, seront achevés les travaux de construction des palais de justice de Saint-Louis et de Ziguinchor », a ajouté M. Seck, avant de rappeler au garde des Sceaux la promesse du président de la République d’attribuer à la coopérative d’habitat des magistrats des parcelles à usage d’habitation sur le site du pôle urbain de Diamniadio.

Il a souligné que cette promesse reste à être concrétisée, en dépit des « multiples démarches » entreprises auprès notamment du Délégué général à la promotion des pôles urbains de Diamniadio et du Lac rose.

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces