Annonces
Annonces
» » » » Mbour Sèrère : une histoire d’imamat...

Mbour Sèrère : une histoire d’imamat crée la discorde

Au quartier de Mbour sèrère, une histoire d’Imamat a opposé la famille de Ndiouga Dieng aux populations. Selon les radars du journal VoxPop, l’ancien adjoint du maire de Mbour veut imposer aux habitants de cette localité l’imamat de son fils, sous prétexte qu’il a financé la construction de la mosquée.

La population de Mbour Sèrère  s’oppose catégoriquement à l’Imamat de Dieng-Fils. Selon eux, ce garçon est un mineur et ne peut en aucun cas diriger la prière dans leur mosquée.

« L’affaire remonte à l’année dernière, Ndiouga Dieng avait envoyé ces enfants pour qu’ils dirigent la prière par la force. Nous avions refusé et cette année, il revient avec ses enfants pour nous dire que c’est son fils qui va diriger les prières. Ce n’est pas parce qu’il a construit la moquées qu’il va nous imposer ses enfants » a déclaré Abdou Diaw un des habitants du quartier. « C’est un jeune de rien du tout, il fréquente les discothèques, les boites de nuit avec les jeunes de nos quartiers. Il danse et porte des piwn », ajoute t-il.

A l’en croire, le quartier dispose des imams qui peuvent diriger la prière. Les habitants du quartier sont déterminés dans la bataille et  ils comptent aller jusqu’au bout. « Trop  c’est trop nous ne voulons pas de lui, nous ne voulons pas qu’il nous dirige. Après nous irons voir le préfet » assure M. Diaw. Cependant, l’Imam et le délégué de quartier était dans le bureau du commissaire pour trouver un terrain d’entente.

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces