Les plus populaires

 

Lecteurs en ligne

Une info ? 
 

221 33 823 43 43

Annonces
Annonces
» » » Matar Diop de la Cojem: « Que Mbaye Ndiaye...

Matar Diop de la Cojem: « Que Mbaye Ndiaye arrête ses insanités… »

2017-03-12T11:07:13+00:0083 Partages

La déclaration du ministre d’Etat Mbaye Ndiaye, vendredi dernier à Grand Yoff, soulignant que l’emprisonnement de Khalifa Sall a un soubassement politique, fait désordre au Palais de la République voire dans la mouvance présidentielle.

Le coordonnateur de la Convergence des jeunesses mackystes (Cojem) dit avoir mal suite aux propos de l’ ancien ministre de l’Intérieur prêtant au président Macky Sall d’user de moyens pour combattre le maire de Dakar, Khalifa Sall emprisonné à Rebeuss.

« Comment cet  administrateur de l’Apr peut-il tenir de tels propos malveillants? Mbaye Ndiaye n’excelle-t-il pas dans le sabotage? N’engage-t-il pas des représailles contre l’Apr qui avait décliné sa candidature à la tête de l’Assemblée nationale au profit de Moustapha Niasse?,  s’interroge, au téléphone de Senego, ce dimanche, Matar Diop, chargé de mission au Palais.

Toutes choses qui font que ce membre au Haut conseil des collectivités territoriales (Hctt), très offusqué, de demander au ministre d’Etat,  sans autre forme de procès, « d’arrêter de charrier des insanités voire de se taire tout bonnement ». 

« Ces propos n’engagent que lui. D’ailleurs, c’est une lapalissade de dire que la justice est indépendante. Je suis désolé, le président de la République n’a rien à voir avec la marche de la justice qui  a un calendrier qui lui est propre. Toute personne qui gère des deniers publics doit rendre compte. Et ce procès n’est pas un procès politique. Ce procès n’a rien de politique », débite en saccade le coordonnateur de la Cojem.

Dans une démocratie, avance Matar Diop, le pouvoir gouverne et l’opposition s’oppose. Et, « le président Sall ne peut pas réduire l’opposition à sa plus simple expression. Cette opposition ne l’empêche pas de prendre sont petit-déjeuner. Surtout avec ce Khalifa Sall, qui ne peut même pas gagner un scrutin, au-delà de Dakar ».

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces