Les plus populaires

 

Lecteurs en ligne

Une info ? 
 

221 33 823 43 43

Annonces
Annonces
» » » » » Maodo Malick Nguirane, Pivot des Lions:...

Maodo Malick Nguirane, Pivot des Lions: « J’ai accepté qu’on coupe mon salaire pour venir en équipe nationale »

2017-03-13T12:17:18+00:000 Partages

Évoluant au poste de pivot, Maodo Malick Nguirane répond à sa première convocation en équipe nationale. Le joueur du club espagnol Amics del Bàsquet Castelló (première division) a accepté des ponctions sur son salaire pour répondre à l’appel de la patrie. Toutefois, il compte apporter son savoir-faire pour la qualification de l’équipe à l’Afrobasket 2017.


En 2007, il arrive en Espagne, à l’âge de 14 ans pour rejoindre l’équipe Basketball Club Cadete Torrejón. Il signe un contrat avec Unicaja Málaga pour une saison. Il joue à la fois la Ligue Endesa et Euroligue. A 25 ans, Maodo Malick Nguirane honore sa première présélection avec l’équipe nationale du Sénégal.

Le pivot de 2m10 se dit satisfait d’arborer le maillot du Sénégal et compte se donner à fond. « Je suis Sénégalais et originaire du département de Pikine. Je vis en Espagne et j’ai appris le basket là-bas. Les gens ne me connaissent pas bien au Sénégal car c’est ma première présélection en équipe nationale. Je suis pressé de venir montrer tout ce que j’ai appris en Espagne. Je suis aussi content d’être là. Cela fait cinq ans que je ne suis pas venu à Dakar. Ma mère pleurait quand elle m’a vu hier. J’ai trouvé des gars sympathiques et qui sont ouverts. C’est ma première séance et en tant que professionnel je sais qu’on va triompher. Mes parents sont en Espagne et cela fait cinq ans que je ne suis pas revenu. J’ai quitté le Sénégal en 2007 pour aller en Espagne. Je suis venu pour me faire connaitre. Je crois au travail et le fait d’avoir côtoyé des joueurs comme Boniface Ndong m’a ouvert les yeux sur beaucoup de choses. Je me suis dit que je peux apporter quelque chose à mon pays comme les Boniface et autres », lâche-t-il.


Pour venir en sélection, Maodo Malick Nguirane a fait des sacrifices énormes. Le Pikinois a accepté des ponctions sur ses revenus pour l’amour de la patrie. « C’est une fierté pour moi de venir défendre les couleurs du Sénégal. Je suis sous contrat avec mon club qui joue présentement le championnat. J’ai tout laissé pour venir et le club fait des ponctions sur mon salaire durant cette période. J’ai accepté cela pour l’amour du maillot national. Je ne connais pas le basket sénégalais et j’étais un peu nerveux au cours de la séance. Les gens vont croire que je suis Espagnol car j’ai tout appris là-bas. Mais, je n’ai pas voulu prendre la nationalité espagnole. Je suis Sénégalais et j’aime mon pays  ».


« Tirer dans le même sens pour se qualifier » 
Interpellé sur le tournoi de la Zone 2 et la préparation jugée courte, le joueur de 25 (105 kg) laisse entendre : « Le temps n’est pas court. Nous sommes des professionnels car on peut apprendre un système le jour pour l’appliquer à un temps record. Le niveau des joueurs est très important. Une qualification n’est jamais facile et c’est la vie qui est ainsi faite. Les adversaires ne nous connaissent pas trop et c’est à nous d’être solidaire et tirer dans le même sens pour atteindre l’objectif fixé. Il faut être attentif aux conseils du coach et se donner à fond  ».
Le Sénégal prépare le tournoi de la Zone 2 qui se tiendra à Bamako (17 – 19 mars) et Dakar (24-26 mars). Cette compétition va regrouper le Cap-Vert, la Guinée, le Mali et le Sénégal. Les deux premières équipes se qualifient pour l’Afrobasket masculin prévu au Congo du 19 au 31 août 2017.

 

Source: Terangasport.com

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces