Annonces
Annonces
» » » L’offense du Chef de l’Etat au Peuple (Par...

L’offense du Chef de l’Etat au Peuple (Par Mamadou Sy Tounkara)

2017-08-11T22:39:25+00:001688 Partages

En déclarant que les élections législatives du 30 juillet 2017 se sont bien déroulées, le chef de l’Etat offense profondément les centaines de milliers de citoyens qui ont vu leur droit constitutionnel à voter dénié par des carences indignes, de même que toutes les listes qui concourraient aux suffrages. A ce jour, six recours ont été formellement déposés auprès du Conseil constitutionnel pour décrier différentes entorses à la Constitution et à la Loi électorale, dont un par sa propre liste pour « non sincérité du scrutin et trahison de la volonté de l’électeur » dans le département de Mbacké dont elle demande l’annulation et l’organisation d’un nouveau vote car il y a eu, entre autres, saccage de bureaux de vote à Touba.

La coalition gagnante Wattu Senegaal demande l’annulation des suffrages de la coalition Benno bokk yaakaar en Europe de l’Ouest car une dame Dieynaba Sène y a été investie par le camp présidentiel alors qu’elle ne figure point sur le fichier électoral ; la coalition Convergence patriotique Kaddu askan wi de Abdoulaye Baldé exige l’annulation des élections dans tout le département Afrique de l’Ouest et sa reprise en Côte d’Ivoire suite à d’innombrables irrégularités dûment documentées ; la coalition And suxali Senegaal veut l’annulation et la reprise du vote à Mbacké ; et, enfin, un double recours de la coalition de Khalifa Sall qui requiert, ni plus ni moins, l’annulation pure et simple de toutes ces élections législatives en montrant qu’il y a même non-conformité de fichiers électoraux, de nombre de votants, d’état-civil, de procès-verbaux, etc.

Le chef de l’Etat nous offense en parlant de « couacs! ». En langage électoral sérieux, ces « couacs » se nomment manquements, violations et irrégularités qui entachent la sincérité, la transparence et la crédibilité des élections. Le chef de l’Etat nous offense en félicitant le ministre de l’Intérieur, ultime responsable de ce fiasco électoral, incapable de fournir à tous les citoyens leurs cartes d’électeur surfacturées après neuf mois et 52 milliards FCFA.

Le chef de l’Etat nous a offensés en déclarant un patrimoine de plusieurs milliards FCFA; le chef de l’Etat nous a offensés en ne faisant plus mention du programme « Yoonu yokkute » qu’il nous avait vendu pour se faire élire ; le chef de l’Etat nous a offensés en reniant sa promesse de faire un mandat de cinq ans ; le chef de l’Etat nous a offensés en mettant sa famille au cœur de la gestion de notre Etat et de nos ressources ; le chef de l’Etat nous a offensés en épousant l’insupportable transhumance ; le chef de l’Etat nous a offensés en promettant plus de trois mille milliards FCFA, jamais honorés, lors de ses conseils des ministres délocalisés ; le chef de l’Etat nous a offensés en mettant ce pays en campagne électorale permanente avec un gouvernement composé à 95% de politiciens professionnels et d’innombrables directeurs de structures étatiques militants de son parti ; le chef de l’Etat nous a offensés en ne procédant pas aux ruptures attendues sur le système et les hommes ce qui laisse intact le même système légué par les colonisateurs remplacés par d’autres de chez nous plus prédateurs encore, ce qui fait du progrès et du développement un mirage éternel pour la majorité des Sénégalais qui reçoivent en lieu et place de vains slogans creux, simples tranquillisants, calmants, hypnotiques et somnifères.

Il offense la Constitution en contrôlant l’Assemblée nationale et en nommant les magistrats alors que notre charte fondamentale consacre en son préambule « la séparation et l’équilibre des pouvoirs ».

Tous ceux qui sont coupables d’offense au chef de l’Etat sont sous le coup de l’article 80 du Code pénal, héritage de l’Ancien Régime français, et vont en prison. Et les offenses dont le chef de l’Etat est coupable ? La Constitution copiée-collée de la France l’absout totalement pour tout ce qu’il aura fait durant sa présidence. Que pouvons-nous faire alors ? Rien ? Oh, que si : nañu ko bayyì ak Yalla.

Mamadou Sy Tounkara

Le contenu que vous venez de lire est une contribution:

L’internaute qui apporte une contribution au site senego.com quelle qu’elle soit s’engage à ce que celle-ci ne comporte aucun élément quelconque susceptible de violer le droit des tiers, et de donner lieu à des actions fondées notamment sur le plagiat, la responsabilité civile ou encore les délits prévus par la loi, notamment diffamation, injure, ou non-respect des dispositions d’ordre public telles que provocation aux crimes et délits, et crimes contre l’humanité et provocation à la discrimination, à la haine et à la violence.

Senego.com n'endosse en aucun cas la responsabilité sur les contributions d'utilisateurs ainsi que les opinions, recommandations ou de conseils exprimés au travers de celles-ci. Nous déclinons expressément toute responsabilité concernant l'information et l'utilisation de ces informations, Nous nous réservons le droit de supprimer du contenu d'utilisateur sans information ni formalité préalable, lorsque le caractère manifestement illicite et/ou contraire aux présentes dudit contenu serait porté à la connaissance.

Annonces
Annonces

17 commentaires

  • matayrew
    11/08/2017 22:57

    L’Arrogant le mauvais perdant ne verse pas ta colère sur le macky tu te croye intéressant au yeux des sénégalais à lors que non change de méthode et soit un peut polie tu auras ma carte kene dou deuk di torakhal nitt macky defoula dara nitt yi Gno la vitewoul pour yaw excuse nakk

  • Lika
    11/08/2017 23:45

    Bien et mon cher donc une assemblée illégitime .
    Pour des idées fécondés dansles etcommentaires et non des répondeurs automatiques

  • Alioune
    11/08/2017 23:51

    Raison sur toute la ligne Tounkara.Macky nous offense en emprisonnant ses potentiels opposants.

  • limonex
    12/08/2017 00:07

    Bien dit Tounkara je partage vos idees. le senegal a besoin de sang neuf. Mr le president declarer que ces elections ont ete bien organisees est inacceptable.

  • limonex
    12/08/2017 00:09

    Bien dit Tounkara je partage vos idees. le senegal a besoin de sang neuf. Mr le president declarer que ces elections ont ete bien organisees est inacceptable.

  • Abdou
    12/08/2017 00:13

    Bien dit Tounkara. Tout sauf une élection démocratique. Courage !

  • Ngary
    12/08/2017 00:16

    Plus nul que Tounkara tu meurs! »Le président nous a offensé par ce qu’il contrôle l’Assemblée nationale, Le Président nous a offensé par ce qu’il nomme les magistrats et notre charte fondamentale consacre à son préambule » La séparation du pouvoir »…Mais c’est cette loi fondamentale qui autorise le chef de l’état a nommé aux emplois civils et militaires….

  • Leuz
    12/08/2017 01:40

    Merci encore Tounkara toujours aussi véridique !

  • securite
    12/08/2017 04:12

    PETIT ces accords de la classe de CM1 tu ne les maitrises pas et si je disais « oh toi fleur qui viens me raffraichir » il y a faute ou non ??? nous les senegalais parlons bien la langue des français ok

  • Ngary ne comprend rien
    12/08/2017 05:20

    excellent. merci pour ce beau texte M. tounkara

  • Adama
    12/08/2017 09:23

    Dans la tete de ces politiciens le peuple c’est eux et eux sel . Ils ont soif et le peuple a soif , ils ont faim sont makade sont mort ou meme manquent d’argent et c’est tout le peuple qui est ainsi . Il perdent une election et c’est le peupke qui a perdu . Malheur a un peuple domestique a ce point par son elite politique . Gran demal teuddi

  • Petit
    12/08/2017 09:46

    Il nous a offensé…pourquoi tout le temps un (s) à offenser?
    Aidez moi. Merci.

  • Grammairien
    12/08/2017 11:43

    Tounkara n’a pas fait de faute. Le complement d’objet direct (Nous) est place avant le verbe transitif direct (offenser). Donc il faut l’accorder.

  • tounkourou
    12/08/2017 12:33

    tounkara yaw nekal thi internet bi di commenteral sa bop rek dof bigua done tekiwo darra loudoul souk serigne mboup. macky n’est pas votre égale

  • antinafekh
    12/08/2017 12:35

    Mr Tounkara on a le president que l’on merite. macky sall est convaincu de 3 choses :
    – 1 la majeur partie des sénegalais sont prêts a beaucoup de chose pas trop vertueuses pour des gains financiers.
    2- le senegalais n’est pas prêt ni a mourrir ni a aller en prison pour ses idees
    3- le senegalais est plutôt dioulikate que dioulite donc l’injustice et le mensonge ne l’indigne pas
    alors Macky sall va continuer a corrompre institutions et electeurs et il restera au pouvoir tant qu’il voudra

  • Mbacke Ndiaye
    12/08/2017 14:48

    Il faut que l gens se deplacent pour voir ce qui se passe reellement a l interieur de ce pays c est tres grave la facon dont l bourses familiales sont attribuer:des d villages,des gens dont flis sont fonctionnaires,des conseilliers President verifiez cela svp

  • Gram
    12/08/2017 16:02

    Quand tu utilises le verbe « avoir » on accorde jamais sauf si le COD (Complément d’Objet Direct) est placé avant l’auxiliaire « avoir ».
    Il n’y a aucunes fautes dans cette phrase « Petit »

Répondre à Ngary ne comprend rien Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL