Annonces
Annonces
» » » » Ligue 1: Monaco solide leader, étrille Caen

Ligue 1: Monaco solide leader, étrille Caen

L’AS Monaco, avec un immense Kylian Mbappé, s’est imposée (3-0) à Caen dimanche. Les Monégasques consolident leur première place au classement.

Quatre jours après leur exploit contre Manchester City en Ligue des champions, les Monégasques ont parfaitement négocié le retour à l’ordinaire et au Championnat de France, dimanche à Caen (0-3), relate l’Equipe. Ils ont consolidé leur première place en disposant de vaillants Normands, rapidement dépassés par leur vitesse et leur force collective. Patrice Garande avait aligné ses joueurs en 5-3-2 pour bloquer les couloirs mais c’est depuis l’axe que Kylian Mbappé a trouvé l’ouverture (13e). Sur une longue relance de Jemerson, il a sollicité le une-deux avec Valère Germain avant de tromper Rémy Vercoutre d’une frappe croisée.

Les joueurs de Leonardo Jardim l’ont joué à l’expérience pour conserver leur avantage. Ils ont défendu intelligemment et ont joué dans le dos des Caennais pour les mettre en difficulté. Une stratégie d’abord stérile, M. Gautier oubliant de siffler deux penalties en première période. Elle s’est avérée payante lorsque l’arbitre a sanctionné Damien Da Silva pour une faute sur l’intenable Mbappé, assurément l’homme du match. Fabinho n’a pas tremblé au moment de conclure (49e). Mbappé, encore lui, a douché les (minces) espoirs de retour des Caennais à dix minutes de la fin.

Mbappé homme du match, ça commence à devenir une habitude, mais il est difficile de faire autrement tant le jeune homme éclabousse chaque rencontre de sa classe. Vitesse, qualité de dribble, percussion, sang-froid, il a encore démontré toutes ses qualités contre les Caennais. Les supporters ne lui en ont pas voulu : ils lui ont réservé une formidable ovation pour sa sortie.

Le néo-international, appelé jeudi par Didier Deschamps, est pourtant impliqué sur tous les buts. Il a marqué le premier en se jouant de Ben Youssef et Yahia d’un crochet. Il s’est occupé de Guilbert et Da Silva sur le deuxième : roulette pour se débarrasser du premier, accélération pour semer le deuxième, qui est resté au contact mais a fini par le faire tomber dans sa surface. Il aurait dû bénéficier d’un autre penalty lorsque Karamoh lui a accroché le pied (37e). Il a conclu son dimanche par un but de la tête. La classe.

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL