Annonces
Annonces
» » » » » Ligue 1: Lyon malmène Toulouse

Ligue 1: Lyon malmène Toulouse

2017-03-12T18:42:06+00:0029 Partages

Sans Alexandre Lacazette, ménagé, l’OL a largement dominé Toulouse (4-0) et fait le plein de confiance avant le match retour de C3 à Rome jeudi prochain, rapporte l’Equipe.

Ainsi donc, il ne s’agissait que d’une parenthèse bordelaise. Ce 1-1 du vendredi 3 mars restera inscrit en lettres minuscules dans cette fabuleuse série lyonnaise, initiée il y a un mois sur un éclatant 4-1 contre Alkmaar en Ligue Europa et poursuivie ce dimanche sur ce large succès face à Toulouse (4-0). Cinq matches à quatre buts ou plus, une fois cinq et sept, offensivement, l’addition fait le larron. Elle fait aussi le spectateur du parc OL qui n’a pas boudé son plaisir ce dimanche, même s’il n’avait pas l’artiste Lacazette, ménagé, à applaudir au coup d’envoi.

Il s’est donc trouvé d’autres héros, plus inattendus, à commencer par Christophe Jallet, puis Maxwell Cornet (47e), d’une frappe puissante sous la transversale, et enfin Memphis Depay (53e), d’un tir croisé du droit. Un peu moins en rythme en début de match, merci la Roma, les Lyonnais n’ont pas été sanctionnés de ce manque de jambes, s’en remettant à Anthony Lopes pour dévier du bout des doigts la frappe à ras de terre d’Andy Delort (8e). Malchanceux, les Toulousains trouveront quatorze minutes après la transversale sur une tentative de Corentin Jean.

En seconde période, on ne les a quasiment plus vus, au grand dam de Pascal Dupraz qui virait violet au fil des minutes et des occasions lyonnaises (65e, Depay ; 67e, Gonalons). Il a vu se profiler sa sixième défaite d’affilée face à l’OL en Ligue 1 comme la fin de l’invincibilité toulousaine sans pouvoir y changer quelque chose par son coaching. Il a un peu moins vu arriver, depuis la ligne médiane, le lob incroyable et parfait de Memphis Depay (82e), sûrement l’un des plus beaux buts depuis le début du Championnat, pour parachever cette sixième victoire en sept matches toutes compétitions confondues. Le souffle de Marseille s’éloigne. L’air de Rome se rapproche, et il a comme une bonne odeur de soufre.

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces