Annonces
Annonces
» » » » » » » L’hôpital de Tambacounda veut devenir une...

L’hôpital de Tambacounda veut devenir une structure de référence nationale et sous-régionale d’ici 2021

2017-03-16T17:52:42+00:000 Partages

L’hôpital régional de Tambacounda aspire à devenir un centre hospitalier de référence nationale et sous-régionale, dans le cadre de son projet d’établissement 2017-2021, dont une mouture a été présentée aux journalistes, par sa directrice Thérèse Aïda Ndiaye.

Après y avoir apporté les « derniers réglages« , le projet d’établissement dit « de deuxième génération« , sera soumis pour validation au ministère de la Santé et de l’Action sociale, qui l’a commandité, à tous les hôpitaux du pays, indique l’agence de presse sénégalaise.

Le projet d’établissement se décline en cinq points ayant trait à l’aspect médical, aux soins infirmiers, à la gynécologie obstétrique, à la communication, aux ressources humaines et au social, ainsi qu’à la qualité.

Le centre hospitalier régional de Tambacounda qui vise à passer d’un hôpital de niveau 2 à un hôpital de niveau 3, entend devenir un « hôpital sous-régional, avec toutes les spécialités, avec des ressources humaines de qualité« , a dit sa responsable, rapporte l’agence de presse sénégalaise.

Il se veut au terme de la mise en œuvre de ce document, un « hôpital de référence permettant l’accès aux soins de tous, dans les meilleurs délais, avec la possibilité pour les usagers de bénéficier d’un parcours de soins clair« .

Le projet médical vise à mettre en place de « nouvelles pratiques médicales » à travers le relèvement du plateau technique, le renforcement des ressources humaines, la création de nouveaux services et spécialités. Concernant ces dernières, il a cité la cardiologie, les maladies infectieuses, la dermatologie, l’ORL, la chirurgie pédiatrique, l’urologie. S’y ajoutent la consultation externe pour toutes les spécialités et le pôle mère-enfant.

Il s’agit de « valoriser l’espace existant par la réhabilitation et la construction de locaux. Le renforcement de la capacité d’accueil de la structure dont les 125 lits, parmi lesquels 15 pour la maternité, sont jugés insuffisants, est aussi envisagé, tout comme un recrutement de personnel qualifié ».

Le centre hospitalier compte 237 agents, dont des fonctionnaires, des contractuels et des prestataires. La région compte un seul pédiatre, deux gynécologues, un chirurgien orthopédiste, a dit la directrice. Elle relève par ailleurs que le projet d’établissement a accordé une place importante à la gestion de la motivation du personnel, dont beaucoup ne restent pas longtemps à Tambacounda.

Situé dans une zone frontalière de quatre régions et quatre pays, l’hôpital de Tambacounda reçoit des patients venus des deux Guinées, du Mali, de la Gambie et de la Mauritanie, a fait remarquer Thérèse Aïda Ndiaye.

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces