Annonces
Annonces
» » » » » » » L’exportation de produits de la pêche a...

L’exportation de produits de la pêche a engendré 204, 42 milliards en 2016

2017-05-04T15:55:39+00:0025 Partages

Le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime Oumar Guèye a évalué à 204, 42 milliards de frs CFA la valeur des exportations des produits de la pêche sur le marché intérieur.

« Sur le marché intérieur, les exportations des produits de la pêche sont de 204, 43 milliards de FCFA en 2016, soit une évolution de 5, 6% » a soutenu Oumar Guèye qui présidait un atelier sur la revue sectorielle 2016 de son ministère, indique l’agence de presse sénégalaise.

« Les exportations des produits de la pêche, origine Sénégal s’élèvent 192.163,50 tonnes en 2016, contre 188.462, 93 tonnes en 2015, soit une hausse de 1,96% » a-t-il précisé.

Selon M. Guèye, « la valeur commerciale estimée, se situe en fin décembre 2016, à 204, 43 milliards frs CFA, contre 193, 5 milliards frs CFA en décembre 2015, soit une évolution de 5, 6%« .

En ce qui concerne la production de la pêche artisanale maritime, le parc piroguier est estimé à 11.975 embarcations actives, soit une hausse de 26% par rapport à 2015.

« Dans ce type de pêche artisanale, les débarquements sont à 397.871 tonnes pour une valeur commerciale à la première vente estimée à 123,160 milliards frs CFA » a soutenu le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime.

Il a salué la hausse des débarquements et de la valeur commerciale respectivement de 4% et de 12% en comparaison à l’année 2015.

Cette hausse des débarquements, a-t-il précisé, est « imputable à la sardinelle plate pour (+15%,) au maquereau espagnol (+101%,) à l’ethmalose (+27%) au chinchard jaune (+201%) et enfin au chinchard noir(+47%)« .

La pêche industrielle portée par une flotte de 115 navires en 2016 contre 102 en 2015 a enregistré une hausse de 12%.

« Les débarquements de la pêche industrielle caractérisée par la pêche chalutière, thonière et de la pêche sardinière sont passés de 47.445 tonnes en 2015 à 85.546 tonnes en 2016, soit une augmentation de 38.101 tonnes de produits débarqués en 2016, ou une hausse de 80%« , a détaillé Oumar Guèye.

Selon lui, « cette hausse est observée sur trois segments du sous-secteur, à savoir l’augmentation de l’effort de pêche sur les sardiniers (+6 navires) et thoniers senneurs (+1 navire)« .

Il a rappelé que « la valeur commerciale de la première vente est estimée en 2016 à 51,74, milliards frs CFA contre 43, 267 milliards frs CFA, soit une hausse de 20% ».

La pêche continentale n’est pas laissée en rade dans cet exercice de partage des résultats, avec les partenaires, à savoir l’USAID et la République de Corée.

« Comparativement en 2015, le volume des débarquements de la pêche continentale a connu une hausse de 13% en 2016, passant de 10.003 tonnes à 11.254 tonnes » ajouté M. Guèye.

Cette production, a-t-il soutenu, est « constituée de 90% de poissons, de 9,0% de crevettes et de 0,8% de crabes. La valeur commerciale s’élève à 11, 819 milliards frs CFA en 2016 contre 10,255 milliards frs CFA en 2015 soit une hausse de 15%« .

L’aquaculture elle, est passée, selon Oumar Guèye, de 1.215 tonnes en 2015, à 2.082 tonnes en 2016, soit une hausse de 71%.
« Cette production est constituée de 875, 5 tonnes de poissons, soit 42%, de 454, 5 tonnes d’huîtres correspondant à 22% de la production, de 741 tonnes de moules, soit 36% et de 11 tonnes d’algues spiruline équivalent à 1% » a expliqué M. Guèye, rapporte la même source.

Il a aussi fait savoir que le nombre d’alevins produits s’élèvent à 6.653.400 tonnes en 2016 contre 5.049.667 tonnes en 2015, soit une hausse de 32%.

Le sous secteur de la pêche occupe la première place des exportations en 2016, soit 14, 63% des recettes d’exportations totales, selon M. Guèye. Il a relevé qu’il participe à hauteur de 3,2% du Produit intérieur brut (PIB).

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL