Annonces
Annonces
» » » » » » » » Lettre à Amy Collé Dieng: Quand la fragilité...

Lettre à Amy Collé Dieng: Quand la fragilité d’une jeune femme symbolise la fragilité de notre démocratie, par Alassane A Kitane*

Une symphonie toujours brisée, une femme rarement comprise, un être humain ordinaire dans la peau d’une artiste talentueuse. Il y a trop de femmes qui souffrent dans l’anonymat ; trop de femmes seules dans ce tintamarre qu’est le show-biz implacablement hypocrite et féroce ; trop de femmes brisées par les innombrables secousses d’une société avide de succès artistique, mais trop peu encline à payer le prix de l’art. La voix d’une femme aussi talentueuse est injustement écrasée par une industrie musicale dont les intrigues et les manigances sont insupportables.

Amie Collé est le symbole d’une société qui ne connaît pas la récompense du talent pur ; une société injuste et impitoyable envers ceux qui sont au bord du gouffre. Je ne dirai pas que vous avez craqué, car vos propos ne sont pas plus injurieux que ceux d’autres artistes dans un contexte similaire. Je dirai plutôt que vous avez été victime d’une surestimation de la démocratie sénégalaise : vous croyiez être dans un pays civilisé. Vous avez oublié que vous vivez dans un pays où la fumisterie fait vivre et où la véracité tue et avilit. Vous avez oublié que la démocratie est, comme disait Mendès France, est un état d’esprit.

La démocratie n’est certes pas l’anarchie, mais elle n’est pas non plus un autoritarisme qui étouffe les libertés sans courir le risque d’une résistance parfois violente. Le danger d’une démocratie domestiquée, apprivoisée, est que quand les espaces de liberté sont sournoisement squattés ou tacitement fermés, la seule façon qu’ont désormais les citoyens de s’exprimer c’est la violence verbale ou physique. Au Sénégal il devient de plus en plus difficile d’exprimer une voix dissonante par rapport à la logique d’une opinion constamment fabriquée et contrôlée de façon minutieuse. Si les sentinelles de la démocratie ne reprennent pas leur noble liberté pour dénoncer et mettre en garde le régime, il y a de fortes chances que la violence devienne un rempart pour des citoyens désemparés et désarmés.

Oui Amie Collé, n’est pas démocrate qui veut : tout le monde n’a pas les ressorts psychologiques et moraux pour être un démocrate. Car le sang qui a abondamment coulé durant la campagne n’a jusque-là pas été puni et voilà que pour des gamineries excessives dans whatsApp, toute la république est mobilisée pour vous arrêter. Je ne saurais cautionner vos propos, mais je suis outré de voir les insulteurs d’hier s’ériger en donneurs de leçons aujourd’hui. J’ai la faiblesse d’espérer que votre arrestation n’est pas destinée à allumer un contre-feu pour distraire et détourner l’opinion.

Oui Amie Collé, la violence et l’insolence avec lesquelles des autorités de la république ont mené campagne durant les législatives est un mauvais exemple qu’elles donnent à des jeunes comme vous. La scène politique sénégalaise actuelle est une émulation, une véritable propédeutique à l’indiscipline et à la violence. On ne peut pas avoir des autorités d’une vulgarité aussi ostensible et espérer cultiver une jeunesse de qualité.

Vous êtes peut-être allée trop loin dans votre critique contre Macky Sall, mais ce délit est en dernière instance imputable à la fragilité actuelle de notre démocratie. Dans une démocratie où le contre-pouvoir s’est affaissé à cause d’un système  de corruption industrielle, la voix du peuple n’est plus audible. Et lorsque la parole des citoyens est longuement ignorée et étouffée, elle trouve dans le délire et la violence une forme d’expression. N’ayez pas peur, car chaque fois que vous respirerez l’air de la prison, vous aiderez à faire vaciller les barrières de la tyrannie. Il faut avoir des ailes quand on aime les abîmes a dit Nietzsche : vous avez choisi le camp du refus avec vos armes et cela a un coût.

* Professeur au Lycée Serigne Ahmadou Ndack Seck de Thiès

   SG du Mouvement citoyen LABEL-Sénégal

 

Le contenu que vous venez de lire est une contribution:

L’internaute qui apporte une contribution au site senego.com quelle qu’elle soit s’engage à ce que celle-ci ne comporte aucun élément quelconque susceptible de violer le droit des tiers, et de donner lieu à des actions fondées notamment sur le plagiat, la responsabilité civile ou encore les délits prévus par la loi, notamment diffamation, injure, ou non-respect des dispositions d’ordre public telles que provocation aux crimes et délits, et crimes contre l’humanité et provocation à la discrimination, à la haine et à la violence.

Senego.com n'endosse en aucun cas la responsabilité sur les contributions d'utilisateurs ainsi que les opinions, recommandations ou de conseils exprimés au travers de celles-ci. Nous déclinons expressément toute responsabilité concernant l'information et l'utilisation de ces informations, Nous nous réservons le droit de supprimer du contenu d'utilisateur sans information ni formalité préalable, lorsque le caractère manifestement illicite et/ou contraire aux présentes dudit contenu serait porté à la connaissance.

Annonces
Annonces

19 commentaires

  • thierno
    06/08/2017 02:44

    bonjour cher professeur merci pour cette lettre dans la mesure où elle nous rappelle l essence de la démocratie . par contre j’ai questions et quelques soucis.
    est ce k la démocratie exclut le respect ?
    la démocratie exclut elle le civisme et le patriotisme?
    et quand je parle de civisme de patriotisme et de respect je veux dire par là le respect de nos institutions . c’est vrai Mr Macky sall est un chef de parti mais il est aussi avant tout LE PRESIDENT DE LA RÉPUBLIQUE. je suis d accord avec vous en tant que citoyenne elle a le droit de dire ce k elle pense mais juste avec la manière dans le respect .
    n’ oublions pas qu ami colle est une porteuse voix une artiste chanteuse qui est ecoutee . je pense ne serait ce k cette position aurais pu la pousser à modérer son langage dire ce k elle pense mais dans le respect en soignant son langage. vous ne êtes pas sans savoir k actuellement dans notre pays les références des jeunes ne sont plus les intellectuels comme vous ni les guides religieux mais plutôt les artistes les lutteurs etc. BREF… les STARS . CE QUI EST UN VERITABLE PROBLEME.
    Depuis quelques années maintenant j analyse tous les problèmes que rencontre notre société : meurtres , accidents , attentat à la pudeur offense publique( la petite satou Koba) le drame de Demba Diop fuite au bac tricherie etc…. ) tous ces problèmes ont le même dénominateur comment c’est le MANQUE D EDUCATION .
    je suis inquiet car je me demande quel exemple elle donne à ses fans à nos enfants à nos jeunes qui l écoutent?
    ne penseront ils pas que c’est sa la démocratie ? ne penseront ils pas k on peut tout dire et tout faire au nom de la démocratie ?? ou bien qu’ils peuvent dire où faire ce qu ils veulent par ce que l autre à côté à fait plus grave ?
    dans les classes on enseigne à nos élèves à régler les DIVERGENCES D OPINION par le DIALOGUE LE SENS DE LA RETENUE L ESPRIT DE DEPASSEMENT ETC… mais malheureusement dans la vie réelle ils voient les adultes quittaient sensés appuyer cette these qu on leur enseigne agir autrement . si je condamne avec véhémence cet acte c’est surtout par rapport à nos jeunes enfants qui sont là témoins de tout ce qui se passe . et on dit souvent que l enfant est le plus grand imitateur par excellence.Actuellement on est dans un Sénégal où chacun croit pouvoir faire ce qu il veut kan il veut et comme il veut Un autre exemple pour vous montrer la gravité de la situation qui prévaut actuellement dans le Sénégal l affaire de la dame PENDA Ba.
    Comme on le dit souvent c’est une goutte d’eau de trop qui fait couler l’eau du récipient.
    Donc pour ma part je pense qu’ il est temps que l’Etat prenne des mesures pour Éduquer pour Forger nos citoyens de demain avec des lois et des règles . mais surtout Faire appliquer ces mois les faire respecter à tout prix. montrer aux citoyens on est dans un pays démocratique mais démocratie ne veut pas dire anarchie . nul nest au dessus de la lois ni Amy colle dieng ni Mr le Président ni vous professeur ni moi qui écrit ce commentaire.
    IL FAUT REVENIR certaines valeurs que nous ont léguées nos ancêtres : LE YAAR LE KERSA .
    c’est juste mon point de vue et si jamais il y a un passage qui offense je présente toutes mes excuses aux lecteurs .
    merci

  • thierno
    06/08/2017 03:49

    OK Mr OUNK c’est possibles que je n’e prenne pas l l’essence du texte du professeur . Pouvez vous en quelques lignes me faire la synthèse disons me l expliquer plus clairement afin de le comprendre . ainsi on sera sur la même longueur d onde et la discussion pourra avancer .

  • Deug+rek
    06/08/2017 05:15

    Nous admirons, merci
    et merci!

  • sambita
    06/08/2017 09:23

    il n.et pas un professeur se que la dame a fais c.et injuste

  • Liberex ami cole
    06/08/2017 11:51

    Ending les ounkous vont se taire et reflechir.

  • blocus
    06/08/2017 12:09

    Merci professeur.

  • a
    06/08/2017 12:27

    Donc les gens qui insultent les intuitions on tjrs raison et la justice a tjrs tort ah senegal et des soi disant intelectuel les defendent c’est trop au moins ragal leen yalla

  • abu
    06/08/2017 12:35

    Donc les gens qui insultent les intuitions on tjrs raison et la justice a tjrs tort ah senegal et des soi disant intelectuel les defendent c’est trop au moins ragal leen yalla

  • poro
    06/08/2017 12:37

    C’est ca quon attend dun homme mais pas de cautionner le mal kasso da meti surtout si djigueen et jai mal quand je vois les senegalais se réjouir de l’arrestation de cette pauvre dame

  • Badou Boy
    06/08/2017 13:40

    Beau texte. Bravo professeur!

  • ngom gappo
    06/08/2017 14:26

    Même je l’aime par son talant musical, je pense que tout être humain doit distinguer la démocratie de l’anarchie mais la critique et indiscipline

  • Mamy
    06/08/2017 14:54

    Merci rien a dire. Bravo

  • ounk
    06/08/2017 15:11

    thierno vous semblez ne rien comprendre de l’essence du texte de Mr kitane. les problématiques qu’il pose sur la société sénégalaise méritent une lecture plus profonde que vous ne le faites pour ressortir sur une analyse non moralisatrice de nos comportements en général.

  • Saidou
    06/08/2017 15:23

    Thierno ta réponse au professeur est parfaite démocratie ne signifie pas insulter parceque c’est la démocratie .

  • NDONGO Fall
    06/08/2017 17:58

    Bravo professeur

  • Amadou
    06/08/2017 18:18

    Professeur un peu de respect pour la république

  • zougoulou
    06/08/2017 23:43

    Amy a fauté mais un bon dirigeant doit tjrs regarder devant car il est devant;il ne doit pas se focaliser sur des détails.Le Minimum pour lui c’est de savoir pardonner;ignorer pour au moins récupérer ses ennemis sinon il deviendrait un petit,un très petit esprits

  • passant
    07/08/2017 01:26

    Très belle contribution.
    Merci professeur.
    Pour moi, amy cole a fait une seule erreur et de taille, parler en pensant être dans un pays démocratique, ce qui n´est pas le cas.
    Nous ne vivons pas dans un pays démocratique car nécessitant obligatoirement une justice totalement indépendante pour placer tous les citoyens dans une égalité parfaite en droits et en devoirs.
    La démocratie ne peut jamais s´accommoder de corruption, d´injustice et d´impunité.
    La démocratie, c´est l´équité, c´est la justice égale pour tous, c´est une absence totale d´impunité.
    Dire que le Sénégal est un pays démocratique est de la pure arnaque, sauf si on change la définition du mot démocratie.

  • jefffffffff
    07/08/2017 16:02

    « c’est vrai Mr Macky sall est un chef de parti mais il est aussi avant tout LE PRESIDENT DE LA RÉPUBLIQUE. » C’est vrai qu’à partir d’hypothèse fausse on peut arriver à un bon raisonnement.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces