Les plus populaires

 

Lecteurs en ligne

Une info ? 
 

221 33 823 43 43

Annonces
Annonces
» » » » Législatives 2017 : Manko Taxawu Senegal demande...

Législatives 2017 : Manko Taxawu Senegal demande officiellement au Conseil constitutionnel d’annuler le scrutin

2017-08-11T19:15:43+00:00217 Partages

La coalition Manko Taxawu Senegal dont Khalifa Sall, en prison était la tête de liste lors des élections législatives dont elle est déclarée deuxième par la Cours d’appel qui a publié les résultats officiels, a fait un recours au près du Conseil constitutionnel aux fins de contestation de la régularité des opérations  électorales. Déposée le 09 août dernier, elle demande à titre principal l' »annulation du scrutin » en invoquant les violations des dispositions de la loi électorale.

La coalition  Manko Taxawu Senegal a fait cette déclaration au micro de Senego, lors d’une conférence de presse tenue, vendredi, à son siège. Khalifa Sall et ses alliés ont relevé plusieurs dysfonctionnement et « violations graves de la loi électorale durant tout le processus« . Elle dénonce dans sa requête adressée au Conseil constitutionnel des anomalies lors du dépouillement des urnes dans des localités à Dakar et dans d’autres localités du pays. « Des bulletins dépouillés supérieurs au nombre de votants, des procès verbaux entachés d’anomalies, des bourrages d’urnes comme à Guédiawaye« , a relevé la coalition de Khalifa Sall, qui estime que les élections législatives du 30 juillet dernier consacre une entreprise de fraude planifiée au plus haut sommet de l’Etat, exécutée par les services de l’Etat, notamment par le ministère de l’Intérieur, la Direction générale des Elections, la Direction générale de l’automatisation des fichiers, l’administration territoriale, le ministère de Affaires étrangères, les représentations diplomatiques et consulaires avec la complicité de la Cena « qui n’a pas était à la hauteur de sa mission de supervision et de contrôle du processus électoral et qui se serait signalée par son « étrange et suspect passivité face aux graves et nombreuses violations de la loi électorale« .

3 commentaires

  • basirou+gaye
    11/08/2017 09:35

    desormais likéne wahe yeup deukla mais amougnou état amougnou justice tous dependent de macky mo momé vent

  • DIOLA
    11/08/2017 20:29

    VOUS ETES DES INCAPABLES ,COMMENT IDY ET GAKOU PEUVENT VOUS ROULER DANS LA FARINE EN PLUS VOUS DEMANDEZ SECOURS A VIEUX DE 92 ANS .
    SOU ABDOULAYE WADE MANONE DARA DOU BAYI KARIM AU QATAR .
    GONE DAY FAS DIOM

  • deugmowor
    12/08/2017 01:54

    senego kholén liguén di bindd.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces