Annonces
Annonces
» » » » » » LDC – Naples et Kalidou Koulibaly trop...

LDC – Naples et Kalidou Koulibaly trop forts pour Nice

2017-08-22T21:07:04+00:00240 Partages

L’OGC Nice ne découvrira pas la Ligue des champions cette année. Jamais dangereux, les joueurs de Lucien Favre se sont inclinés (0-2) face à des Napolitains qui ne se sont jamais fait peur à l’Allianz Riviera. Le Gym sera reversé en Ligue Europa.

Si Nice avait réussi l’exploit, les Napolitains s’en seraient mordu les doigts, eux qui auraient pu plier l’affaire dès le match aller. Pas de quoi les faire gamberger pour autant. Sûrs de leur jeu, toujours sereins et jamais dépassés, les coéquipiers de Mark Hamsik -passeur décisif sur le but de Lorenzo Insigne (0-1, 48e)- n’ont jamais tremblé.

Et pour cause : les Niçois ont obtenu leur premier corner à la 55e. Et ils ont attendu 83 minutes avant de trouver le cadre, par le jeune Ignatius Ganago (18 ans). Avant cela, Yoann Cardinale avait dû s’employer devant Dries Mertens (14e) avant que Kalidou Koulibali ne rate le ballon de la tête sur un corner alors qu’il était idéalement placé (20e). Et Mertens a trouvé le poteau dans la foulée de l’ouverture du score (49e). Quand Lorenzo Insigne a clos la marque, il y a longtemps qu’il n’y avait plus de suspense.

Les Niçois ne découvriront donc pas la Ligue des champions cette année. S’ils n’en ont jamais été aussi proches, ils ne peuvent pas nourrir d’énormes regrets, eux qui n’ont gagné aucun match en quatre rencontres, 3e tour préliminaire compris. Même si, bien sûr, ils auraient pu mieux tomber au tirage. Ils auront peut-être plus de chance en Ligue Europa.

 Les cadres n’ont pas été à la hauteur

Il aurait fallu qu’ils soient à leur top, et tous ensemble. Ils n’ont pas même pas atteint leur niveau moyen. Dante n’a pas rassuré, Christophe Jallet a laissé trop d’espace à José Callejon. Pour ce qui pourrait être sa dernière avec Nice, Jean-Mickaël Seri a fait un match très moyen : averti dès la 8e minute, il n’est jamais parvenu à avoir un quelconque impact sur la partie. Et comme Wesley Sneijder a réussi à être encore plus transparent…

Mais c’est Mario Balotelli qui risque de cristalliser les critiques dans les prochains jours. Il n’a jamais vraiment l’air impliqué, mais on lui pardonne tout quand il est en réussite. Sauf que cette fois-ci, il a tout raté. Même le but napolitain, puisqu’il était en train de se chamailler avec l’arbitre assistant.

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL