Annonces
Annonces
» » » » La Sidh désapprouve la commission...

La Sidh désapprouve la commission d’offices d’avocats pour Habré

La décision de commettre des avocats à Hissène Habré n’enchante pas la section sénégalaise de la Société internationale pour les droits de l’homme (Sidh/Sénégal). Cette décision, dit-elle, dans un communiqué rendu public, «est en parfaite contradiction avec la stratégie de défense de Habré et risque de violer, les droits de la défense aussi bien dans son esprit que dans sa lettre, et par ricochet le droit à l’équité dans le procès».

«Si l’on peut se réjouir de l’impartialité constatée jusque-là dans la tenue du procès, la (Sidh/Sénégal) s’alarme sur les droits de l’accusé à se défendre convenablement suivant le choix de sa ligne de  défense», souligne Ousseynou Fall, président de la Sidh/Sénégal.

«La défense de rupture adoptée par Hissène Habré et qui consiste à garder le silence, est une stratégie de défense respectant les droits de l’accusé».

A en croire la Sidh/Sénégal, «le droit de communiquer librement  avec le conseil de son choix est un droit consacré et reconnu par les textes relatifs à la tenue du procès». Ainsi, poursuit-elle, «le droit d’un accusé à se taire  pendant le procès est considéré comme découlant implicitement de deux droits protégés par les normes internationales: le droit d’être présumé innocent et le droit de ne pas être forcé de témoigner contre soi-même ou de s’avouer coupable».

En dernière analyse, la Sidh/Sénégal  invite  «au respect strict des droits de la défense de Habré notamment sa stratégie de défense».

Annonces
Annonces

2 commentaires

  • karim
    29/07/2015 19:14

    je ne comprends pas cette commission
    d'office puisqu'en réalité HABRE a constitué des avocats et il est libre d'adopter la ligne de défense qu' il lui plaira….

  • papis
    30/07/2015 23:37

    Ils veulent le liquider c'est tout!

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL