Les plus populaires

 

Lecteurs en ligne

Une info ? 
 

221 33 823 43 43

Annonces
» » » » » » » La production céréalière à Kaolack aurait...

La production céréalière à Kaolack aurait connu une hausse 15% en 2017

2017-05-16T17:59:38+00:000 Partages
Annonces

La région de Kaolack a enregistré une hausse de 15 % de sa production céréalière à l’issue de la campagne agricole 2016-2017 a annoncé la Direction régionale du développement rural (DRDR).

« La production totale céréalière est de 216 518 tonnes pour cette campagne agricole, contre 187 573 tonnes la campagne précédente, soit une hausse de 28 945 tonnes en valeur absolue et 15 % en valeur relative« , indique un rapport de la DRDR rendu public mardi dans la capitale du Saloum, constate l’agence de presse sénégalaise.

Ce document a notamment servi de base de travail à un comité régional de développement (CRD) consacré au bilan de la campagne agricole qui s’achève et à la préparation de la campagne 2017-2018, a constaté l’agence de presse sénégalaise.

« En analysant la productivité de la campagne de 2016/2017, on constate que les rendements du mil, du maïs et du sorgho au niveau de la région sont supérieurs aux rendements de la précédente campagne et à la moyenne des cinq dernières années« , a commenté Youssoufa Guèye, directeur régional du développement rural de Kaolack.

En revanche, les rendements de riz ont été inférieurs à ceux de la précédente campagne et à la moyenne des rendements des cinq dernières années dans la région, a-t-il souligné.

La DRDR de Kaolack a ainsi fait état d’une baisse de la production de riz qui s’est située à 3 413 tonnes pour la présente campagne, contre 5 525 lors de la précédente campagne, soit une baisse 38 %.

Au total, la région de Kaolack a enregistré une production de mil de l’ordre 149 279 tonnes contre 133 626 pour la précédente campagne soit une hausse de 12 %

Pour le Sorgho16 052 tonnes ont été récoltées contre 10 491 tonnes un an auparavant, soit une hausse de 53 %

Le maïs a connu une hausse de 26 % de la production qui est passé de 37 932 tonnes pour la campagne agricole 2015-2016 à près de 48 000 tonnes pour la présente campagne.

Par ailleurs, cette hausse de la production céréalière impacte la sécurité alimentaire des populations de cette région du centre du pays. D’après la DRDR, l’analyse de la couverture des besoins alimentaires définis par la FAO (Fonds mondial pour l’agriculture) fait ressortir un taux de couverture de 123 %.

Pour la FAO, il faudrait notamment 185 kilogrammes de céréales par personne et par an pour parler de sécurité alimentaire, tandis que les besoins des populations de la région estimées à près d’un million sont estimés 175 359, 6 tonnes de céréales (soit un taux de couverture de 123 % évoqué par la DRDR.

Articles connexes

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces