Annonces
Annonces
» » » » La mort de l’étudiant Bassirou Faye : une...

La mort de l’étudiant Bassirou Faye : une patate chaude entre les mains de Macky Sall

2014-08-15T11:44:27+00:00 Partages

 

Le régime de Macky Sall compte sa première victime dans les violences universitaires avec la mort de l’Etudiant Bassirou Faye ce jeudi sous les balles des forces de l’ordre. Cette victime de trop pourrait être la goutte d’eau de trop pour les étudiants mais aussi pour la communauté universitaire dans son entier. En effet depuis l’accession de Macky Sall à la magistrature suprême les étudiants mais aussi les enseignants des universités ne cessent de faire des sorties musclées pour réclamer de meilleures conditions de vie et de travail.

Depuis l’annoce de la mort de Bassirou Faye, les étudiants, sans doute foudroyés par cette triste nouvelle ne se sont pas encore remis de ce coup. Ils se terrent depuis dans un silence de deuil. Ce silence pourrait annoncer une tempête dans les prochains jours. C’est une autre revendication qui va s’ajouter au paiement des bourses. Ils vont réclamer que justice soit faite, que le policier qui a tué cet étudiant soit mis aux arrêts.

Les enseignants de leur côté, ont eux affiché clairement leur position. Ils réclament tout simplement le limogeage du ministre de l’enseignement supérieur et du ministre de l’intérieur. Le secrétaire général du syndicat de l’enseignement supérieur, Ababacar Ndiaye a fait une sortie dans la presse pour s’offusquer de ce qui s’est passé à l’université.

En tout état de cause, c’est un dossier très sensible entre les mains de Macky Sall. C’est peut être un dossier qui inaugure la fin de l’état de grâce pour le chef de l’Etat. En effet malgré les difficultés de la vie, les coupures récurrentes de courant, la cherté de la vie, beaucoup de sénégalais accorde à  Macky Sall une période de grâce attendant dee lui une amélioration des conditions de vie. Souvent on entend : «  Ce n’est qu’en 2004 que Wade a vraiment commencé à faire des réalisations, accordons à Macky Sall aussi ce même délai pour voir ».

Macky Sall semble être dans les dispositions pour faire jaillir la lumière sur ce meurtre. En atteste le communiqué publié hier. « la journée du 14 août 2014 a été marquée par des manifestations violentes au campus social de l’Université Cheikh Anta DIOPde Dakar. Ces manifestations ont causé plusieurs blessés parmi les étudiants et les forces de l’ordre, tous pris en charge par les services d’urgence des différents centres hospitaliers de Dakar. Malheureusement, à 16h 30 mn, l’étudiant Bassirou FAYE a succombé à ses blessures », souligne le communiqué du gouvernement qui poursuit : « le Président de la République, le Premier ministre et le Gouvernement  expriment toute leur compassion et leurs sincères condoléances à la famille du disparu et à la communauté universitaire.
Le Gouvernement tout en déplorant la violence qui a caractérisé ces manifestations, continuera à veiller sur la sécurité des personnes et des biens et au maintien de l’ordre public. Le Procureur de la République, saisi du dossier, s’attellera à situer toutes les responsabilités et prendra les mesures appropriées », dit le communiqué

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL