Annonces
Annonces
» » » » » La maison de l’outil (Anamo) va former ...

La maison de l’outil (Anamo) va former d’ici 2020 10 000 jeunes

2017-01-21T20:21:22+00:0043 Partages

L’Agence nationale de la maison de l’outil (Anamo) envisage de former 10 000 jeunes à l’horizon 2020. L’annonce a été faite par Malick Mbaye, directeur de cette agence, au cours d’une cérémonie de remise d’attestations de fin de formation. En partenariat avec la mairie de Thiaroye Gare, l’Anamo a formé une quarantaine de jeunes en réparation de téléphones et en techniques de pressing.

L’Anamo est dans une logique d’accompagner les jeunes du pays vers leur autonomisation, notamment en matière de formation et d’insertion. En atteste la formation que 40 jeunes sélectionnés dans la commune de Thiaroye Gare qui ont reçue pendant plus de quinze jours en réparation de téléphones portables pour les jeunes hommes et en techniques de pressing pour les filles.

Une initiative hautement appréciée par les récipiendaires au nom desquels Moustapha Ndiaye a adressé les éloges de ses camarades qui ont profité de cette formation pour apprendre un métier avec lequel ils croient pouvoir continuer à gagner dignement leur pain.

Cependant, toujours au nom des récipiendaires, Moustapha Ndiaye a sollicité l’accompagnement de l’Anamo pour leur permettre d’aller vers une autonomisation effective.

Le directeur général de l’Anamo, Malick Mbaye, a rappelé que cette formation fait partie des objectifs et ambitions de la structure qu’il dirige. Il a également rappelé que cette formation est la deuxième du genre après celle qui a été organisée à Yoff et Guédiawaye ainsi que dans d’autres localités du pays telles que Thiès, Gossas et Kaffrine.

« La formation est dans notre cœur de métier qui consiste à accompagner la jeunesse vers l’autonomisation », a affirmé le directeur général de l’Anamo. Il pense que ces métiers peuvent absorber une bonne partie de la population à la base en ce sens que leur apprentissage ne nécessite pas un niveau d’études élevé.

Malick Mbaye de préciser que cette initiative a débuté en 2013, année au cours de laquelle une fondation de droit indien a permis à l’Anamo de former des formateurs en réparation de téléphones portables et en techniques de pressing en vue d’ouiller beaucoup de jeunes et leur donner la chance de gagner leur vie à la sueur de leur front.

Parmi les bénéficiaires, figurent des handicapés moteurs. Leur représentant Ababacar Khalifa Ndiaye a plaidé pour un accompagnement des handicapés moteurs ayant participé à la formation. « Cela pourra aider certains d’entre nous à arrêter de mendier », a-t-il indiqué dans Le Soleil quotidien.

 

Annonces
Annonces

3 commentaires

  • boubacar
    21/01/2017 20:42

    ah gni de yalla nama yallah ball me seni wakh de…

  • L indigne speciale
    21/01/2017 22:29

    voila quelqu un qui disait qu il avait la certitude que le President Macky Sall respecterai son engagemt de reduire son mandat. Apres le wahkwahett de son mentor il revient devant tt le monde justifier le choix du presi.C des gens qui st la que pr des prebendes.La honte ne tue pas ds le Mackyland.

  • Moustapha Amar
    22/01/2017 13:38

    belle initiative

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces