Annonces
Annonces
» » » » Kolda : Après les émeutes, la phase des...

Kolda : Après les émeutes, la phase des arrestations est déclenchée et 39 jeunes sont écroués

2017-03-22T17:16:53+00:000 Partages

Suite aux émeutes de Kolda ayant paralysé la ville, mardi dernier 14 mars, 39 jeunes ont été arrêtés et déférés au parquet. Un comité d’initiative pour le dialogue a été mis sur pied pour travailler à un retour à la paix dans la commune de Kolda. C’est à l’initiative d’organisations de la société civile, d’associations et autres acteurs de développement qui ont dévoilé leur structure lors d’un point de presse.

Après la matinée d’émeutes entre des jeunes conducteurs de motos Jakarta et policiers, accusés d’avoir voulu tuer un des leurs, ayant paralysé la commune de Kolda avec la mise à sac du trésor de l’hôtel de ville et le domicile du commissaire, le mardi 14 mars 2017, place à la chasse aux sorciers. En tout, 39 jeunes ont été arrêtés et déférés au parquet alors d’autres ont préféré quitter la ville pour échapper aux mailles des filets des limiers renforcés dans leurs enquêtes par des éléments de la Division des investigations criminelles (Dic).

S’étant alors investis dans le processus de médiation, aux côtés de l’Armée, pour désamorcer la crise, des organisations de la société civile, des associations et autres acteurs de développement ont mis en place un comité d’initiative pour le dialogue. Cette structure dévoilée lors d’un point de presse aura pour mission de travailler à un retour à la paix dans la commune de Kolda. La coordination est assurée par Aboubacar Camara.

«La rencontre d’aujourd’hui nous offre l’opportunité d’informer l’opinion publique de la création d’un comité de dialogue et de concertation. Le comité a pour vacation de faciliter le dialogue entre les populations et les autorités locales, administratives et judiciaires», lit-on dans la note introductive.

Selon les initiateurs le comité a pris la résolution d’effectuer des visites de prises de contact en direction des autorités locales, administratives, judiciaires, des chefs religieux, les chambres consulaires et toutes les personnes susceptibles de faciliter l’instauration d’un climat de paix.( Sud)

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL