Les plus populaires

 

Lecteurs en ligne

Une info ? 
 

221 33 823 43 43

Annonces
Annonces
» » » » Kaffrine: la commune de Diamal refuse une usine...

Kaffrine: la commune de Diamal refuse une usine de décorticage d’arachide

2017-06-10T22:42:28+00:00143 Partages

Le conseil municipal de Diamal (Kaffrine) a voté samedi à l’unanimité contre l’implantation d’une usine de décorticage d’arachide à Guisseum, un village du département de Mbirekelane, a constaté l’APS.

D’une surface de 25 hectares, cette usine appartient à l’opérateur économique Maodo Sarr, par ailleurs président de la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Kaffrine.

« La construction de cette usine est totalement bannie par les populations de la commune de Diamal, à travers un vote du conseil municipal », a expliqué le maire de la commune de Diamal, Mouhameth Ka, lors d’un point de presse d’un point de presse tenu le même jour.

« Maodo Sarr a voulu implanter depuis 2015 une usine de décorticage d’arachide dans le village de Guisseum, commune de Diamal’’, mais « la population a dit niet à l’implantation de cette infrastructure qui risque de les priver de leurs champs », a-t-il ajouté.

Selon lui, « 2 ou 3 hectares suffisent largement » pour abriter cette usine, mais « vouloir prendre 25 hectares de nos terres, c’est trop ».

« Le conseil municipal a voté à l’unanimité en faveur de la population. Les conseillers ne veulent donc pas de l’implantation de cette usine dans leur localité’’, même en sachant qu’elle pourrait « apporter quelque chose à notre commune pour ne pas dire à la région de Kaffrine ».

« Nous invitons Maodo Sarr à retirer son matériel (conteneur) qu’il a amené sur le site », a lancé le maire de Diamal, selon qui le conseil municipal a recouru au vote pour préserver  » l’esprit de la paix » dans la localité. « Nous avons voulu trancher sans invectives ni calomnie », a-t-il soutenu.

Selon le promoteur du projet, joint au téléphone par le correspondant de l’APS, ce dossier se trouve désormais entre les mains de l’Etat.

« C’est une usine qui peut apporter beaucoup à la population de Kaffrine particulièrement à la commune de Diamal. Elle pourra générer au moins 6.600 emplois », a soutenu Maodo Sarr.

« Donc, je ne vois pas l’intérêt de refuser l’implantation d’une telle usine dans une localité », a-t-il dit, a-t-il dit, soulignant qu’il est dans l’attente de « la décision de l’Etat pour voir si les travaux vont se poursuivre ou pas », puisque les conseillers de la commune de Diamal ont refusé de délibérer en faveur du projet.

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL