Annonces
Annonces
» » » Justice : Kabirou Mbodje parle d’un...

Justice : Kabirou Mbodje parle d’un acharnement contre sa personne et sa boite

Inculpé par le juge du 2e cabinet pour abus de biens sociaux et  augmentation illégale de capital, le président directeur général du groupe Wari, Kabirou Mbodje a effectué une sortie pour apporter la lumière sur cette affaire.Face à la presse, ce dernier a déclaré que ce n »est qu’un acte de plus dans l’acharnement qu’il subit depuis qu’il a attrapé la lumière ». 

Kabirou Mbodje reste convaincu qu’il y a un acharnement contre sa personne, sa boite, orchestré par des individus mal intentionnés qui de plus en plus abandonnent le terrain judiciaire pour investir dans celui de la presse.

Selon lui, « depuis 2012, onze (11) procès ont été intentés par les même personnes et jamais, il n’ont eu gain de cause ». A en croire le Pdg du groupe Wari, c’est par la presse qu’ils ont été informés de cette plainte. « A aucun moment, on ne nous a notifié la plainte. D’ailleurs, c’est sur notre demande que nous avons été entendus » ajoute t-il dans le journal l’Obs.

Toutefois, Kabirou Mbodje soutient avoir compris  « le fait qu’un actionnaire qui ne soit pas content, puisse parler ou porter plainte pour abus de biens sociaux, détournement d’objectif » mais, ajoute t-il « ce que je ne comprends pas, c’est le fait qu’on puisse m’inculper pour augmentation illégale de capital ».

Alors « que cette augmentation de capital a été faite en présence et avec l’approbation de tous les actionnaires, sans quoi ce n’est pas possible » renseigne t-il. Et ces mêmes personnes qui ont porté plainte ont d’après lui étaient présentes lorsqu’on procédait à cette augmentation du capital.

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL