Annonces
Annonces
» » » Journée mondiale des réfugiés/crise...

Journée mondiale des réfugiés/crise migratoire: HSF pour le droit à l’immigration

2015-06-19T21:40:52+00:00 Partages

Le 20 juin  est la date fixée par l’assemblée  générale des  Nations Unies  en faveur des  réfugiés. Cette journée est  organisée  en l’honneur des demandeurs d’asile, des personnes déplacées, des apatrides afin de magnifier  leur volonté et leur espoir en une vie meilleure. 

Elle  est célébrée dans de nombreux pays avec  des  manifestations  visant à faire connaitre la situation particulière  et l’urgence dans laquelle se trouve plus  43,7 millions de personnes. Ce type de migration est involontaire et justifiée par des mobiles de contraintes (guerres, persécutions, dégradations de l’environnement). 

 Les raisons principales sont dues à des effondrements politiques, sociaux et des persécutions systématiques sur des populations ciblées. 

Cette année, la journée  sera marquée par une crise migratoire sans précédent dans l’histoire de l’émigration avec plus de 1800 morts depuis le début de l’année. 

Un tel scénario ne devrait pas se produire  car il faut rappeler que les Européens ont eu à migrer pendant plus de 4 siècles en Amérique du Nord, sud, en Australie et dans la moindre mesure en Afrique. 

Ils étaient à la recherche d’une vie meilleure ou fuyaient des persécutions dans leur pays. 

Plus de 2000 huguenots Français  se sont installées aux Etats Unis avec la révocation de l’Edit de Nantes en 1685. 

Entre 1850 et 1860  plus de 951000 Allemands ,914000 Irlandais ,317000 Britanniques, 77000 Français se sont installés aux USA. 

New York  était le premier port où arrivaient plus de 60% des migrants, le deuxième le plus important était la Nouvelle Orléans. 

Les villes du Nord du Midwest (Saint louis, Cincinnati) accueillirent  beaucoup de migrants après l’achèvement  du canal Erié  en 1825. 

 Aujourd’hui  l’Europe est devenue une véritable forteresse  avec des barricades physiques, juridiques et politiques. 

Ses dirigeants peinent à trouver un véritable consensus pour gérer la situation. 

Les frontières Européennes sont devenues de  véritables lieux de souffrances, de tortures voire même des cimetières pour les migrants. 

La thèse sécuritaire  est avancée et justifiée par la menace djihadiste .

Avec  cette crise migratoire, l’Europe est en train de piétiner sur ses  valeurs humaines et même  liberté de circulation qui est un des principes de base de l’union est  bafouée. 

 Les politiques Européennes   ne  reflètent pas toute la réalité car   le continent a besoin de  migrants pour faire face au vieillissement des populations et aux pénuries conjoncturelles et sectorielles de  son  marché du travail. 

Le solde naturel est négatif dans   beaucoup de pays, le taux  de natalité  ne cesse de baisser avec un solde migratoire  faible. 

En Allemagne, il y a eu 766999  naissances  en 2000 contre 673675 en 2006, soit une perte de 12.6%. 

L’Europe doit se remettre en question dans cette crise migratoire et s’adapter aux nouvelles donnes de l’émigration.

Et au delà même  du respect de la convention de Genève de 1951, le droit à l’immigration  est  la seule alternative qui s’impose dans monde déjà miné par des crises. 

Boubacar Séye

Citoyen Européen

Président d’horizon sans frontières

E-mail :[email protected]

 

 

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces