Les plus populaires

 

Lecteurs en ligne

Une info ? 
 

221 33 823 43 43

Annonces
» » » » » » iDEV-ic dénonce la concurrence déloyale de...

iDEV-ic dénonce la concurrence déloyale de l’acquisition des marchés au Sénégal

2017-06-15T13:28:19+00:0021 Partages
Annonces

Mamadou Daffé, en compagnie de ses partenaires ont soufflé la 30ème bougie de leur société ce jeudi 15 juin 2017. Une société qui s’active particulièrement dans le domaine du Génie Conseil (GC) au Sénégal et dans la sous région. Ce fut donc une occasion pour eux de faire le bilan de leurs activités avant de revenir sur l’état de la concurrence dans les marchés publics.

« Nous considérons à cette effet que, tout comme iDEV, la plupart des cabinets du Génie Conseil sénégalais, bien que présentant parfois des trajectoires différentes, font face aux même enjeux et défis », a déclaré Mamadou Daffé, Dg de iDEV-IC et président de L’Apics, dès l’entame de son allocution.

La célébration de cette journée était une occasion offerte à Mamadou Daffé et à ses partenaires de passer aux peignes fins leur secteur d’activité après 30 ans passés au Sénégal, en particulier, dans la sous région, comme champs d’action plus élargi.

Etat de la concurrence dans les marchés publics

« Pour iDEV-ic, mais aussi pour les différentes EGC du Sénégal, même si leur histoire et leurs trajectoires sont spécifiques, leur vécu du point de vue de l »accès aux marchés, ne diffère fondamentalement pas.

De façon globale, les EGC au Sénégal cherchent légitiment à devenir des champions dans leurs domaine respectifs chez elles. Elles entreprennent tout pour se donner les moyens nécessaires à cet effet.

Une des premières étapes de cette stratégie consiste à avoir la maîtrise de la connaissance des réalités , notamment sur les aspects de la concurrence et de la commande publique.

A cet égard, il y a lieu de noter que les données dont nous disposons issues des tableaux d’attributions des marchés de l’ARMP (2014-2015) d’une part et des différentes listes restreintes des autorités contractantes, les répartitions intellectuelles de la commande publique indique 179 sénégalais, 154 d’origine africaine et 165 d’origine hors Afrique.

Ces données montrent que près de 320 cabinets soit presque le double des bureaux sénégalais ayant des marchés ne sont pas de nationalités Sénégalaises. Pour le lot des EGC hors d’Afrique la répartition montre que ce sont les pays Européens, en tête la France, qui sont de très loin les plus présents », ont-il précisé.

 

Articles connexes

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces