Annonces
Annonces
» » » » » Les habitants de la cité celibataire se...

Les habitants de la cité celibataire se revoltent contre la Sicap

Ils sont 129 familles, soit 1165 personnes, habitant les cités Célibataires de la Sicap Baobab 1954 sont aujourd’hui menacées de déguerpissement par la Société immobilière du Cap-Vert (Sicap) moyennant un terrain de 150 m2 plus 2 millions de F Cfa.

Ils ont organisé une marche hier pour faire entendre leur calvaire et leur refus à quitter ces lieux, note le journal Enquête.

Réunis autour du collectif des habitants de ces cités ont dénoncé une mesure injuste. «  Nous sommes prêts à tous les sacrifices pour recouvrer nos droits qu’elle continue de bafouer « , s’indigne Samsidine Badjie. Pour lui, leur marche de protestation d’hier est un  » démenti cinglant  » aux déclarations de M. Wone.

Selon le collectif, les habitants de la Sicap et rue 10 ont été déguerpis de leurs maisons qu’ils occupent pendant 62 ans, sous le  » fallacieux prétexte  » de les reloger à Keur Massar Jaxaay, dans des villas construites clé en main d’un valeur de huit millions de F Cfa.

Ils redoutent le syndrome de ces derniers «  Nous habitants Cité célibataire Sicap Baobabs, nous sommes sous le coup d’intimidation d’une menace de déguerpissement, c’est comme une épée de Damoclès suspendue à nos têtes, à l’image des habitants de la Cité célibataire (…) A ce niveau, nous avons décidé  d’anticiper, de refuser de tomber dans le même piège que nos devanciers, c’est à dire d’accepter le terrain et les deux millions de F Cfa. En d’autres termes, nous posons comme condition inaliénables: la libération du site, la construction et la remise à chacun d’entre nous « une maison clé en main ».

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces