Annonces
Annonces
» » » » Grève des enseignants : Entre accord, suspension...

Grève des enseignants : Entre accord, suspension et volte face, à quel mot d’ordre se fier?

2015-05-02T14:49:04+00:00 Partages

Les positions multiples et troubles du Grand cadre des syndicats d’enseignants du Sénégal (Gcse) donnent du fil à retordre aux professionnels de la craie qui ne savent plus à quel mot d’ordre de grève se fier. Après trois rounds de négociations, le secrétaire général du Grand cadre, Mamadou Lamine Dianté a annoncé la suspension du mot d’ordre de grève et le gouvernement et les partenaires de l’école ont tous salué ce qu’ils ont vite pris comme une sortie de crise.

Mais à la surprise générale, le même Dianté a, quelques heures plus tard, investi les radios de la place pour se rétracter et indiqué que le mouvement de grève allait continuer. Une situation qui a pris tout le monde de court. Les réactions de désapprobation ont fusé et cela na pas manqué de créer des scissions au sein du regroupement des syndicats.

Plusieurs organisations syndicales sur la quarantaine que compte le Grand cadre se sont ainsi démarquées de la volte face de Dianté et entendent regagner les salles. Ceci augure d’une implosion certaine de ce regroupement des syndicats qui vont désormais mener des luttes sectorielles par corps et par catégories d’enseignants, rendant plus complexes les négociations et donc les possibilités de pacifier le secteur de l’éducation

Annonces
Annonces

8 commentaires

  • mod
    02/05/2015 16:19

    La grève c'est la base qui constitue le socle, sans la base Dianté n'a pas le droit de lever le mot d'ordre.
    Au moment ou le ministre brandit les menaces de ponction de salaire sur les 2/3 des enseignants.

  • amstrong
    02/05/2015 23:09

    la grève va continué car la ponction sur lé salaire a empiré la situation. Le gouvernement dvé négocié sans menaces juska obtnir gain de cauz. Ou bien lé enseignan rentreron ds les class l coeur meurtri pas d motivation pas enseignment d kalité.

  • smbow
    03/05/2015 00:03

    POUR LE BIEN DE L'ÉCOLE SÉNÉGALAISE LE GOUVERNEMENT DOIT AVOIR LE COURAGE DE LICENCIER TOUS CES VEREUX QUI POLUENT ET VICIENT CE NOBLE CORPS ENSEIGNANT SI NON L'ÉDUCATION RESTERA MALADE PENDANT PLUSIEURS GÉNÉRATIONS ENCORE

  • smbow
    03/05/2015 00:14

    QUAND DES POLICIERS VÉREUX ONT VOULUS TENIR EN OTAGE LE GOUVERNEMENT DE DIOUF N'A PAS HÉSITE A LICENCIER TOUT LE CORPS POUR ENSUITE REPRENDRE LA BONNE GRAINE ET SE DÉBARRASSER DR 'LIVRÉE NOUS SOUHAITONS QUE LE PRÉSIDENT SALL FASSE IDEM POUR LE BIEN DE L'ÉCOLE SÉNÉGALAISE ET L'ÉDUCATION

  • yd
    03/05/2015 00:46

    ferme ta gueule !

  • kasse
    03/05/2015 01:17

    salut

  • mboup
    03/05/2015 09:16

    a Tout moments de la lutte ,la base doit avoir confiance à ses dirigeants.les sg des syndicats ont suspendu ,ils n'ont pas levé le mot d'ordre.on ne doit pas les mettre mal à l'aise en les faisant revenir sur leur décision.
    la seule décision qui vaille aujourd’hui c'est la suspension en attendant les résultats des études sur le système indemnitaire et la motivation des agents de la fonction publique.

  • Alassane thiam
    03/05/2015 10:32

    le peuple a largement besoin d vs e l reste c des details

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces