Annonces
Annonces
» » » Gestion du pouvoir par Macky Sall : La virulente...

Gestion du pouvoir par Macky Sall : La virulente plaidoirie du journaliste Adama Gaye

Des milliards dépensés sans qu’on sache qui a autorisé les paiements ni dans quelles conditions. C’est du jamais vu. Le Sénégal est dans une situation inadmissible. Il y a deux ou trois ans, c’est Bara Tall, le chef d’entreprise qui se faisait payer, dit-on, 24 milliards cfa; aujourd’hui, c’est Adama Bictogo, l’ivoirien, qui empoche 12 milliards; sans compter les marchés de gré à gré qui explosent.

Les instances de contrôle comme la Cour des comptes, se font insulter, l’Assemblée nationale, court-circuitée, la presse, chloroformée au CFA, et les couches sociales appauvries mais aussi réduites par la faim et la précarité, à se courber devant la déferlante des pilleurs de la République. Les ressources en hydrocarbures bradées. La dette publique en hausse. Et un gouvernement autiste avec un Président perdu qui passe d’un sujet à l’autre sans rien terminer, entre ses retrouvailles fausses et ses constructions de cités religieuses après les conseils des ministres tournants inutiles.

Le Sénégal n’est pas à l’arrêt, il est sur une pente glissante en sens descendant vers les abysses de l’incertitude, de la prédation et des mensonges. Il est fichu! Jamais mal gouvernance n’a été aussi visible malgré les mots de la propagande qui ont largement épuisé leur charme… Si la démocratie donne droit à violenter ainsi, sans coup férir, nos ressources publiques, si elle scelle le sort, négativement, du Sénégal alors, je le dis sans hésitation, je ne veux pas de cette démocratie.

La démocratie, la vraie, signifie transparence, gestion propre des biens publics, débat public sur les choix à opérer, et intérêt général toujours en première ligne. La vraie démocratie c’est des politiques publiques consensuelles, une utilisation éthique des ressources publiques, la promotion de la méritocratie, la prime à l’intérêt national. Question: imagine-t-on un sénégalais recevoir du Président Ouattara la bagatelle de 12 milliards cfa pour un marché qui n’a même pas été exécuté, en guise de compensation de surcroit?

Osons-admettre l’évidence: la démocratie, surtout les alternances politiques qu’elle a permises dans le Sénégal depuis l’an 2000, a balayé tout ce que les combattants de la liberté se sont tués à réaliser pour créer les bases d’un développement inclusif sain. Elle a révélé aussi les voleurs qui vivaient en notre sein mais n’attendaient que le quitus électoral pour aller à l’assaut de la citadelle des finances publiques afin de les privatiser à leur compte.

Doit-on continuer dans ces conditions de rester bras croisés, inertes, dans un comportement moutonner qui en dit long sur ce que nous sommes comme peuple? Nous sommes tous concernés par le même cancer qui ronge et achève sous nos yeux,que nous fermons, notre pays! Sommes-nous devenus suicidaires au point de laisser une bande de voleurs et criminels déterminer notre sort, destin? Ou avons nous suffisamment encore la capacité de blackbouler toute cette m….?

Le dernier référendum a révélé que ce régime était sur du toc, sa fragilité ayant été démontrée par le score pitoyable qu’il a engrangé malgré le déploiement de tous ses moyens, surtout les moyens détournés de l’Etat. Lui porter l’estocade finale sans tarder, tel est le vrai enjeu pour sauver le Sénégal de l’agonie causée par un régime ayant dépassé ses limites d’incompétences notoires…Il faut l’affronter pour en finir quelles que puissent en être les conséquences!

Bonne fête à nos parents chrétiens et bon vendredi pour les musulmans.

Adama Gaye Journaliste-Consultant

Le contenu que vous venez de lire est une contribution:

L’internaute qui apporte une contribution au site senego.com quelle qu’elle soit s’engage à ce que celle-ci ne comporte aucun élément quelconque susceptible de violer le droit des tiers, et de donner lieu à des actions fondées notamment sur le plagiat, la responsabilité civile ou encore les délits prévus par la loi, notamment diffamation, injure, ou non-respect des dispositions d’ordre public telles que provocation aux crimes et délits, et crimes contre l’humanité et provocation à la discrimination, à la haine et à la violence.

Senego.com n'endosse en aucun cas la responsabilité sur les contributions d'utilisateurs ainsi que les opinions, recommandations ou de conseils exprimés au travers de celles-ci. Nous déclinons expressément toute responsabilité concernant l'information et l'utilisation de ces informations, Nous nous réservons le droit de supprimer du contenu d'utilisateur sans information ni formalité préalable, lorsque le caractère manifestement illicite et/ou contraire aux présentes dudit contenu serait porté à la connaissance.

Annonces
Annonces

7 commentaires

  • keo
    06/05/2016 13:30

    Rien dire Mr. Gueye ,vous avez vraiment voqu les tares de ce regime qui ne fait que gouverner qu’avec des slogans. Macky Sall a deu. Bon vendredi vous Mr. Gueye, au moins vous ne faites pas parti des dames de Compagnie.

  • global
    06/05/2016 16:47

    merci beaucoup des plumes libres , il en reste encore dans ce pays,
    merci doyen Gaye

  • Bakary badji
    06/05/2016 20:08

    nous serions tous coupable un jour de cette mal gouvernance , Ce prsident ne fera pas avancer le Sngal

  • Diop le sud-africain
    06/05/2016 20:54

    L’ivorien Adama bictago 12 milliards;Bara tall 24 milliards et les marches de gres a gres;les 29 milliards remis par ce truand de president a une communaute religieuse,les milliards gaspilles lors du referendum.Comment le Senegal peut-il a avancer?.Vous nous devez des explications .Que vous le voulez ou non vous serez traduit devant la justice un jour Kor mareme.Si je dis vous c le gouvernement actuel et ses accolites.La raison fondamentale qui vous pousse a s’acharner sur Karim meissa wade c de l’eliminer moralement et ensuite physiquement.Ce qui se passe au Senegal aujourdhui depasse l’entendement. Nous sommes diriges par un groupe d’hommes et de femmes qui ne comprennent rien de la notion de bonne governance.Des poses de premiere pierre a longeur de journee,des seminaires et conseils de ministres qui n’aboutissent a rien.Pendant ce temps les populations se debrouillent pour assurer un ou deux repas par jour,les gens ont tellement faim que tout est permis pour survivre. Resultat la faim oblige certains a commetre des crimes pour survivre.C sous Macky que les bandes armees sement la terreur partout au Senegal.On a jamais vecu ca au paravant.L’homosexualite est devenue la norme en raison de la pauvrete qui gangrene la population senegalaise. Quel honte.

  • magor diop
    06/05/2016 21:05

    trop facile trop lger ce que vous dites je suis sur que si demain on vous demande des preuves dz ce que vous dites vous en avez pa aretez de manipuler les senegalais tu te dis journaliste mais on sais coment ca se passe avec beaucoup dentre vous que des manipulateur laissez nous juger notre president on est assez mur pour savoir

  • sofi
    07/05/2016 00:54

    doul rek

  • laye dieng
    07/05/2016 09:20

    Votre commentaire boulén nou sonale laisse macky travaille outilén lolén déf thiiipiri

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL