Les plus populaires

 

Lecteurs en ligne

Une info ? 
 

221 33 823 43 43

Annonces
Annonces
» » » » » » Fin de ramadan sous haute tension dans le monde...

Fin de ramadan sous haute tension dans le monde musulman

2017-06-24T19:16:29+00:000 Partages

Une fois de plus, la période de jeûne et de prières pour les musulmans a été endeuillée par de nombreux attentats. Les autorités de Riyad affirment également avoir déjoué une attaque contre la Grande Mosquée de la Mecque.
La tension est de nouveau montée d’un cran dans le monde musulman à l’approche de la fin du ramadan, la période de jeûne, avec une série d’attentats meurtriers au Pakistan et une attaque déjouée à La Mecque.

Au Pakistan, le bilan provisoire est d’une soixantaine de morts lors des attaques vendredi 23 juin dans les villes de Quetta et de Parachinar, affirme le quotidien The Nation d’Islamabad. Ce bilan est supérieur à celui donné par les agences de presse internationales. Selon le journal, deux explosions à quelques minutes d’intervalle, survenues au moment où les habitants de la ville faisaient leurs courses pour l’Aïd-el-Fitr, la fête qui marque la fin du ramadan, ont tué près de 45 personnes et blessé 70 autres. “Des attaques terroristes assombrissent l’Aïd”, titre The Nation à sa une.

A Quetta, c’est un kamikaze qui a fait exploser sa voiture lors d’un contrôle, tuant 13 personnes dont sept policiers. Cette ville, située à une centaine de kilomètres de la frontière afghane fait régulièrement l’objet d’attaques terroristes ; cette dernière a été revendiquée par le groupe islamiste Jamaat-ul-Ahrar, né d’une scission avec les talibans pakistanais et par le groupe djihadiste Etat islamique (EI). L’autre ville prise pour cible, Parachinar, est la capitale de la zone tribale de Kurram, majoritairement chiite.
“Le lieu le plus sacré”

Le 23 juin également, les autorités saoudiennes ont affirmé avoir déjoué une attaque visant la Grande mosquée de la Mecque, plannifiées par deux groupes terroristes, affirme la chaîne de télévision Al Arabiya contrôlée par Riyad. Les forces de police auraient pu neutraliser les terroristes avant qu’ils ne rentrent en action ; six personnes, dont une femme, auraient été arrêtés dans le cadre de cette affaire. Dans une déclaration lue à la télévision, le porte-parole du ministère de l’Intérieur, le général Mansour al-Turki, a expliqué que le groupe terroriste avait visé “le lieu le plus sacré” des musulmans et exécutait “des plans dirigés depuis l’étranger dans le but de nuire à la sécurité et à la stabilité” du royaume saoudien, poursuit le quotidien L’Orient-Le Jour de Beyrouth. Il n’a pas cité nommément les commanditaires de l’attentat déjoué ou les pays qui l’auraient inspiré.

La période du ramadan est régulièrement endeuillée par des attaques terroristes, les djihadistes considérant cette période comme la plus propice pour la “guerre sainte”. Début juin, au cinquième jour du jeûne, l’explosion d’un camion piégé a provoqué la mort de plus de 90 personnes à Kaboul. La fin du ramadan, ponctuée par la fête de l’Aïd, sera fixée samedi soir en fonction du calendrier lunaire, mais d’ores et déjà le dimanche ou le lundi 26 juin sont avancés.
Avec courrierinternational.com

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces