Annonces
Annonces
» » » Espagne: le Barça décroche sa 28e Coupe du Roi...

Espagne: le Barça décroche sa 28e Coupe du Roi et s’adjuge le doublé

Madrid (AFP)-Au bout du suspense, Jordi Alba et Neymar ont offert au FC Barcelone la 28e Coupe du Roi de son histoire grâce à une victoire 2-0 en prolongation contre Séville, permettant aux Catalans d’achever leur saison sur un joli doublé Liga-Coupe.

Emotions en pagaille au stade Vicente-Calderon de Madrid: le récent champion d’Espagne et le tout frais vainqueur de l’Europa League ont livré un match à rebondissements, pimenté par les cartons rouges reçus par le Barcelonais Javier Mascherano (35e) et les Sévillans Ever Banega (90e+2) et Daniel Carriço (120e+1).

Il y a vraiment eu de tout dans ce match: l’avant-centre barcelonais Luis Suarez est sorti sur blessure (56e) et l’arbitre, lui-même touché, a été contraint d’arrêter brièvement le jeu pour recevoir des soins (110e).

Après avoir défendu avec acharnement à dix contre onze pendant une heure, le Barça a trouvé la force mentale pour renverser le cours des choses. Et le club blaugrana a fini par trouver la faille sur une ouverture splendide de Lionel Messi conclu par une reprise à angle fermé d’Alba (97e). Neymar a ensuite clos le score dans les ultimes instants du match (120e+2), à nouveau sur une offrande de Messi.

La saison se termine en fanfare pour Barcelone. En dépit de la perte de sa couronne en Ligue des champions, le club catalan a réussi à conserver celles du Championnat d’Espagne la semaine dernière et de la Coupe du Roi dimanche. Ce qui porte le bilan de l’entraîneur Luis Enrique à 7 trophées sur 9 possibles depuis sa nomination en 2014.

– Messi, double passeur décisif –

Pour Séville, en revanche, il faudra se contenter la victoire obtenue en Europa League mercredi contre Liverpool (3-1), la troisième en trois ans.

Peut-être émoussés, les Sévillans n’ont pas réussi à profiter de leur supériorité numérique au stade Vicente-Calderon. Et l’arbitrage, parfois déroutant, a joué un rôle central dans cette finale: le Barça a été contraint de jouer à contre-emploi puisqu’il s’est retrouvé en infériorité numérique au bout d’une trentaine de minutes de jeu, à défendre recroquevillé devant sa cage.

La faute à l’Argentin Mascherano, coupable d’un tirage de maillot sur le Français Kevin Gameiro qui filait au but, et logiquement expulsé en position de dernier défenseur (35e). Et les affaires barcelonaises ne se sont pas arrangées lorsque l’avant-centre Luis Suarez a été contraint de sortir sur blessure (56e), apparemment touché à la jambe droite.

Mais le capitaine Andres Iniesta et la star Lionel Messi, étincelants, ont maintenu le Barça à flots. Et le quintuple Ballon d’Or argentin, d’une ouverture croisée dont il a le secret, a débloqué la rencontre en trouvant Alba (97e), avant de trouver Neymar qui a scellé en beauté l’excellente saison barcelonaise (120e+2).

Source: AFP via Afrique360.com

Annonces
Annonces

Un commentaire

  • barca
    23/05/2016 17:22

    sont les meilleurs

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL