Annonces
Annonces
» » Elections de représentativité syndicale : La...

Elections de représentativité syndicale : La commission électorale installée

2017-01-31T22:05:15+00:0015 Partages

La commission électorale nationale chargée de l’organisation et de la coordination des élections de représentativité syndicale dans le secteur public de l’éducation et de la formation a été installée hier en présence du ministre du Travail, du Dialogue social, des Organisations professionnelles et des Relations avec les institutions, Mansour Sy et du secrétaire général du ministère de l’Education.

Selon Le Soleil, Trente-deux mouvements syndicaux seront en lisse pour le collège du préscolaire et de l’élémentaire, de l’enseignement moyen-secondaire général pour la formation professionnel et le collège corps de contrôle. Dans chacun de ces collèges, les différents partenaires ont désigné leurs représentants pour la commission électorale nationale présidée par le ministre du Travail, du Dialogue social, des Organisations professionnelles et des Relations avec les institutions, Mansour Sy.

Ainsi, avec les représentants des syndicats nommément désignés, la commission électorale nationale a été installée. Elle est chargée d’organiser et de veiller à la régularité et à la transparence ces élections de représentativité syndicale qui, selon le ministre, sont une première dans le secteur public de l’éducation et de la formation. En effet, la modification du code électoral a introduit un changement dans le seuil de représentativité fixé à dix pour % . « Ce seuil a été calculé sur la base des suffrages valablement exprimés. Ainsi, seuls les syndicats d’enseignants qui auront au moins dix pour cent des suffrages valablement exprimés seront considérés comme les syndicats représentatifs et par conséquent vont participer aux négociations », a renseigné le ministre, qui a estimé que sa détermination s’est faite en tenant compte de toutes les contraintes et de tout ce qui se fait en Afrique. « Dans la plupart des pays de cette dernière, le seuil varie entre 35 et dix pour % », a illustré le ministre.

Mansour Sy a estimé que ces élections vont ouvrir de nouvelles perspectives pour rationnaliser le dialogue social dans le secteur de l’éducation en réponse à la demande du corps d’enseignant, du gouvernement, des parents d’élèves. « Depuis 2012, les syndicats d’enseignants avaient demandé l’organisation d’élections de représentativité car nous étions convenus qu’on ne pas négocier avec une cinquantaine de syndicats. Des concertations ont été entreprises avec les partenaires sociaux », a informé le ministre du Travail.

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL