Annonces
Annonces
» » » Dialogue politique: Abdou Latif Coulibaly donne...

Dialogue politique: Abdou Latif Coulibaly donne son avis.

En prélude du dialogue convoqué par le Président Macky sall ce 28 mai 2016, le Secrétaire général du Gouvernement Abdou Latif s’est livré au journal L’Observateur par rapport à ce sujet. Apportant ainsi des éclaircis sur différents points qui taraudent les esprits des sénégalais depuis un certain moment, y compris son entrée très controversée en Politique.

Considéré comme un des collaborateurs les plus influents du chefs de l’Etat Macky Sall, Abdou Latif Coulibaly confie que le président de la République ne l’a pas fait le privilège de le mettre dans la confidence en l’expliquant ses intentions par rapport au dialogue politique. Même s’il reconnait qu’il en aurait été flatté. Cependant il a la profonde conviction que la démarche du chef de l’Etat s’inscrit dans une logique des cohérences d’ensembles postulant un renforcement continu de la démocratie et une amélioration constante du fonctionnement de l’Etat. Avant de faire un bref rappel du dialogue de concertations nationales qui avaient été, selon Abdou Latif Coulibaly, un grand moment de dialogues et d’échanges, initiés entre le Gouvernement et tous les acteurs de ce secteur nodal de la vie de la société. » Ainsi selon Abdou Latif Coulibaly, « le 28 mai participe de cette oeuvre majeure de construction des symboles qui vivifient l’Etat et entretiennent la démocratie » et ce, au-delà de sa dimension utilitaire et de son caractère pratique.

D’un autre coté, il s’étonne que certains puissent penser que ce dialogue soit préconisé dans l’unique but de négocier avec le PDS. Car selon lui, si c’était l’intention du M. Macky Sall, il n’aurait pas besoin de trouver ce genre de prétexte. « Pour moi, le PDS est une entité politique légale et légitime, si le chef de l’Etat souhaite discuter avec ses dirigeants qu’est-ce qui aurait pu l’en empêcher, pour qu’il éprouve le besoin de trouver des subterfuges à cet effet », affirme-t-il. Et par rapport à son entrée controversée en politique, le natif de Sokone avoue que ce que les gens pensent ne le préoccupent pas le moindre du monde. Avant de confier « je souhaite que Dieu me donne la chance de faire partie de ceux qui sont haïs et calomniés, plutôt de vivre dans le camps de ceux qui haïssent et calomnient ».

 

 

Annonces
Annonces

4 commentaires

  • relax
    27/05/2016 18:14

    regardez moi ce faux type mais il faisait partie de ceux qui hassent et calomnient j usqua ce qu ils devient le chien de compagnie de ………

  • mbackol
    27/05/2016 18:28

    ce type ne paie rien pour attendre

  • diongue
    27/05/2016 19:31

    adouna AK nitt yalareck molenekhame wayekimome

  • Mod
    27/05/2016 22:11

    C triste

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL