Annonces
Annonces
» » » Dialogue national: Mieux vaut tard que jamais,...

Dialogue national: Mieux vaut tard que jamais, Par Balla Mbaye

L’appel au Dialogue national du Président de la République aurait dû s’appeler «Conférence vérité et réconciliation» comme je l’avais proposé dans ma contribution  qui date du 22 décembre 2015.

Je profite de cette occasion pour féliciter le Président de la République qui a pris enfin cette belle initiative. Je l’encourage à persévérer dans cette direction tout en restant animé d’un esprit de tolérance et de pardon.

Si ceux qui nous gouvernent aiment le Sénégal, il est urgent de tenir une réunion de crise morale. Tout semble pourri du sommet à la base. Le système de gouverner qui consiste à détruire pour se construire ne fait que créer des animosités dont les risques sont dangereusement incalculables.

En effet compte tenu de tous les scandales qui décrédibilisent l’Etat à savoir:

  • L’Assemblée nationale qui ne vaut plus rien vu ce qui s’y passe.
  • La bombe Lamine Diack
  • La justice désavouée d’une façon générale et ce par des citoyens ordinaires et même des avocats.
  • Des règlements de comptes politiques.
  • Des violences verbales dans tous les sens etc.

Notre Président de la République tout jeune doit prendre ses responsabilités en s’armant d’esprit de tolérance et de sacrifice tendant à instaurer une solidarité nationale pour sauver la dignité que nous sommes en train de perdre.

Ce qu’il faut faire dans un premier temps :

  1. Dissoudre l’Assemblée nationale.
  2. Tenir une conférence vérité et réconciliation
  3. Elections Législatives anticipées en excluant le système de coalition. Que chaque parti aille aux élections seul et qu’il soit convenu que tout parti qui n’a pas au moins un député soi-dissout. Il faut faire en sorte que ceux qui veulent faire de la politique un métier aillent travailler. 250 partis politiques pour 13 millions d’habitants c’est inacceptable, c’est même bordélique.
  4. La prison facile ne fait que créer des révoltes. Le Président Senghor disait: «Nous disons révolution mais non révolte»

Il faut réconcilier le Sénégal avec lui-même au lieu de le diviser.

Balla MBAYE

[email protected]

Le contenu que vous venez de lire est une contribution:

L’internaute qui apporte une contribution au site senego.com quelle qu’elle soit s’engage à ce que celle-ci ne comporte aucun élément quelconque susceptible de violer le droit des tiers, et de donner lieu à des actions fondées notamment sur le plagiat, la responsabilité civile ou encore les délits prévus par la loi, notamment diffamation, injure, ou non-respect des dispositions d’ordre public telles que provocation aux crimes et délits, et crimes contre l’humanité et provocation à la discrimination, à la haine et à la violence.

Senego.com n'endosse en aucun cas la responsabilité sur les contributions d'utilisateurs ainsi que les opinions, recommandations ou de conseils exprimés au travers de celles-ci. Nous déclinons expressément toute responsabilité concernant l'information et l'utilisation de ces informations, Nous nous réservons le droit de supprimer du contenu d'utilisateur sans information ni formalité préalable, lorsque le caractère manifestement illicite et/ou contraire aux présentes dudit contenu serait porté à la connaissance.

Annonces
Annonces

Un commentaire

  • MOO mergane
    30/05/2016 20:34

    la population du Senegal est 15 129 000 abitan ou lieu de dire 13000000

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL